La fermeture des bars et restaurants limitée à Marseille et Aix, 22h pour 15 autres communes

URGENT
Bref
le 25 Sep 2020
3
Olivier Véran à l’hôpital de La Timone le 25 septembre 2020. Photo : Julien Vinzent.

Olivier Véran à l’hôpital de La Timone le 25 septembre 2020. Photo : Julien Vinzent.

Le périmètre géographique était un des points d’interrogations majeurs de la fermeture des bars et restaurants annoncée mercredi soir par Olivier Véran. Au terme de deux jours de négociations, l’arrêté préfectoral daté du 26 septembre limite cette mesure de la “zone d’alerte maximale” aux deux plus grandes villes des Bouches-du-Rhône, Marseille et Aix.

Quinze autres communes se voient imposer la fermeture à 22h prévue dans la “zone d’alerte renforcée”, en vigueur dans d’autres métropoles françaises. Il s’agit des villes de plus de 10 000 habitants où le taux d’incidence est supérieur à 100 (Allauch, Aubagne, Arles, Bouc-bel-Air, Châteauneuf-les-Martigues, Gardanne, La Ciotat, Les Pennes-Mirabeau, Martigues, Plan-de-Cuques, Port-de-Bouc, Rognac, Septèmes-les-Vallons, Tarascon, Trets). Il s’agit des communes où le port du masque était obligatoire depuis le 15 septembre. Enfin, le port du masque devient obligatoire dans l’ensemble des Bouches-du-Rhône.

L’arrêté est applicable de dimanche jusqu’au 11 octobre, soit les 15 jours initialement prévus mais les élus locaux annoncent avoir obtenu une révision au bout d’une semaine à partir des derniers indicateurs d’évolution de l’épidémie. Le préfet pourrait si nécessaire prendre alors un nouvel arrêté.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MPB MPB

    C’est encore du grand n’importe quoi !
    En même temps du Macron pur jus.
    De l’imposture donc de l’improvisation guidée par des ronds de cuir.
    J’irais donc boire un coup à Aubagne, Cassis ou Arles pour risquer un accident de la route après 22h et engorger les services d’urgence.
    Et, toujours dans le même temps (!), on ferme les piscines où on n peut que boire la tasse et où je n’ai jamais vu aussi peu de monde depuis le déconfinement fin juin.
    Les salles de sport sont-elles plus risquées que le métro ou le tramway ?
    Ils vont nous rendre chèvre. Ou populistes.

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Les salles de sport et les terrasses denses, sans masques, sont plus risquées oui, que les transports avec masques.
    Quand on souffle/respire fort à plusieurs dans une salle, quand on se parle très près et fort sur une terrasse, sans masque, on peut se transmettre ce fichu virus.
    Si tout le monde jouait le jeu, respectait les gestes barrières (qui ne sont pas le bout du monde non plus), on n’en serait pas là.
    Certains n’aiment pas les contraintes égoïstement. D’autres ne croient pas que ce virus est dangereux. La faute à qui ? Ecoutons les medecins qui travaillent en réa. Ecoutons les personnels hospitaliers qui ont du faire face à l’afflux des malades. Seuls eux savent de quoi ils parlent.

    Signaler
  3. Luminy Luminy

    On décide de fermer les bars et les restaurants alors que la majorité d’entre eux appliquait les principes de distanciations sociales et les gestes barrières.
    Quid des restaurants d’entreprises qui brassent plus de 1000 personnes sur une période de +/- 2 heures ?!…
    Encore des décisions incompréhensibles et incomplètes…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire