Greenpeace attaque à son tour l’État pour l’huile de palme importée à La Mède

Huileux
Bref
le 20 Fév 2020
0

L’ONG Greenpeace a annoncé avoir déposé un recours devant le conseil d’État au sujet d’un avantage fiscal accordé aux acides gras de palme, produit dérivé de l’huile de palme que Total entend importer à sa raffinerie de La Mède dans le cadre de la conversion du site.

Comme deux autres associations l’ont fait précédemment, l’ONG attaque une note des douanes permettant une taxation avantageuse de cette matière première. Une note qui va à l’encontre du retrait prévu dans la loi des produits à base d’huile de palme de la liste des biocarburants, bénéficiant de ce type d’avantage. La variation de taxation aurait un impact direct sur la rentabilité de la raffinerie Total de La Mède.

Les premiers recours en référé – c’est-à-dire en urgence – de Canopée et des Amis de la terre ont été rejetés le 24 janvier dernier, souligne La Marseillaise, mais le recours sera examiné sur le fond en joignant les démarches des trois associations « avant l’été 2020 ». Les défenseurs de l’environnement reprochent à l’huile de palme de causer une déforestation massive, notamment en Indonésie et en Malaisie (lire notre notre entretien avec Sylvain Angerand, coordinateur de Canopée).

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire