Le gouvernement esquisse la future collectivité métropole-département

Fusion
Bref
le 5 Avr 2018
4

À quoi va ressembler la future collectivité locale qui rassemblera la métropole Aix-Marseille et le département des Bouches-du-Rhône ? Les députés locaux LREM, invités à Matignon puis à l’Assemblée ce mercredi, sont revenus avec quelques éléments de réponses, sans pour autant pouvoir en dessiner le tableau final, rapporte La Provence. « Les équipes ont compris qu’il fallait redonner du sens à la Métropole […], écouter les élus locaux », s’est satisfait Jean-Marc Zulési, député de Salon.

Les maires du département ont en effet fait part par courrier de leurs doléances pour cette future institution. Les compétences en matière de transport, de développement économique et d’aménagement resteront dans son giron. En revanche, les dossiers qui concernent, entre autres, la voirie et la propreté seraient transférés vers les communes. Enfin, ce ne sera non plus 240 mais 70 élus locaux qui siégeront dans cette métropole-département tandis que le mode de scrutin se fera sur une seule liste. Le pays d’Arles devrait également faire partie de ce nouveau territoire, malgré son vœu de devenir lui aussi une collectivité à part entière.

Source : La Provence
Violette Artaud

Articles liés

Les brefs

+ de brefs

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Lafcadio Lafcadio

    Bravo ! On a réussi à réinventer le département alors que l’objectif était de construire des collectivités calquées sur les bassins de vie. génial.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Dans cette affaire, on est moins dans la stratégie territoriale que dans des histoires de sous. L’une des collectivités est financièrement en difficulté et l’autre se porte relativement bien ? La seconde absorbera la première, et qu’importe si c’est un non sens.

      Certains se plaignaient de « l’éloignement » de la métropole par rapport au citoyen : avec une intercommunalité unique au périmètre du département, ça ne va pas s’arranger. Le pays d’Arles et le nord du département sont plus tournés vers le Gard ou vers le Vaucluse que vers Marseille ? C’est pas grave, hein.

      Ce bricolage ressemble un peu à la récente réforme de la carte des régions, qui a abouti à créer des géants aux pieds d’argile : leur aire géographique s’est agrandie, mais leurs moyens demeurent squelettiques, centralisation oblige.

      Signaler
  2. Germanicus33 Germanicus33

    Aucun intérêt pour Arles qui a sa propre géographie et un territoire bien particulier. Le gouvernement parait peu informé des réalités !

    Signaler
  3. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    C’est clair que l’ajout de l’immense Pays d’Arles dont le territoire est essentiellement constitué de la Camargue est à l’opposé de la notion même de métropole fondée sur des bassins de vie et d’activité et pour laquelle la question des transports, et en premier lieu des transports en commun, est cruciale. L’étendue vide entre les périmètres urbains et la nature particulière de ces espaces crée un véritable contresens au sein du projet ; de plus, la synergie entre les activités du Pays d’Arles est celles de la métropole d’Aix Marseille, est au mieux nulle, si elle n’est pas négative. Si cela doit finir comme cela ce sera encore une truc bricolé « à la marseillaise », une métropole différente des autres, une métropole qui n’en sera pas tout à fait une…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire