Envoyé spécial teste le plomb dans les cheveux d’enfants de la Madrague

Mèche
Bref
Violette Artaud
12 Jan 2018 3

Sur onze échantillons, dix présentaient du plomb en quantité suffisamment grande pour qu’il soit décelable. Voilà les résultats d’un test commandé par l’équipe d’Envoyé Spécial sur des mèches de cheveux d’écoliers de la Madrague Montredon. S’ils ne font pas office de référence comme c’est le cas pour une prise de sang – il n’y a d’ailleurs aucune valeur comparative ou de seuil établi au niveau sanitaire – ils peuvent constituer un indice d’une exposition à cette pollution industrielle.

France 2 diffusait jeudi soir une enquête sur la pollution des sols dans les écoles, dont celle de la Madrague Montredon à Marseille, qui se situe à proximité de l’ancienne usine d’acide tartrique Legré Mante. Interrogée par les journalistes, l’élue de secteur d’opposition Annie Levy-Mozziconacci (PS), qui s’interroge sur cette situation depuis 2014, a redit vouloir qu’une étude sanitaire soit menée. De son côté, l’Agence régionale de santé a répondu à Envoyé spécial que « tous les médecins du quartier ont été alertés et qu’aucune intoxication liée au plomb n’a été déclarée ».

3
commentaires
Source : Envoyé Spécial

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...
  1. Antoine de Meria Antoine de Meria

    Nos zélus font comme les trois petits singes; ils ne voient rien, ils ne disent rien, ils n’entendent rien.
    Pollution au plomb à Montredon, pollution aux hydrocarbures à l’Estaque et à la Joliette, pollution automobile en ville, pollution à la saleté avec le non traitement des ordures, pollution dans les écoles , pollution aux rats, pollution aux puces à la Poubelle de Mai, etc.
    Marseille franchement est magnifique quand vous arrivez par bateau, mais une fois à quai la chanson n’est plus la même. C’est pollué , il n’y a que les zanis de la mairie pour ne pas vouloir le voir (Zani: bouffons dans les comédies vénitiennes).

    Signaler
  2. Christelle Christelle

    A quand les test de plombs dans les cheveux des enfants des campements illicites où logent les populations Rroms ?

    Signaler
  3. Antoine de Meria Antoine de Meria

    Christelle , mais aux yeux de la mairie le problème n’existe pas , il n’y a pas de problème Roms à Marseille sauf si bien sûr ces derniers décidaient de s’installer à ST GINIEZ ou au parc TALABOT.
    Vous avez les 3 petits singes qui …

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire