44 écoles construites sur des sites industriels pollués à Marseille

Diagnostic
Bref
le 26 Sep 2017
0

« Votre école est-elle toxique ? » Pour répondre à cette question sensible, l’association Robin des bois publie sur son site les résultats de diagnostics menés par l’État depuis 2012 et restés jusqu’alors confidentiels. La première salve concerne notamment la région PACA, note La Provence, et porte précisément sur les sols des établissements scolaires et crèches construits sur des anciens sites industriels.

À Marseille, 40 établissements ont ainsi été classés en catégorie B ce qui signifie que « les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les personnes des expositions aux pollutions, que les pollutions soient potentielles ou avérées. » Un classement qui s’accompagne toutefois de recommandations portant souvent sur la nécessité d’entretenir la dalle. Trois autres écoles classées C (« La présence de pollution nécessite la mise en œuvre de mesures technique de gestion ») comme l’école élémentaire Raymond-Teisseire (9e) ou le lycée privée Saint-Joseph-de-Cluny (8e), ont été reclassées B après travaux.

En revanche l’école des Aygalades (15e) continue de poser problème selon l’association qui pointe la présence de plomb dans les sols extérieur de l’établissement. « Les terrains aux abords de l’école ont fait l’objet d’isolements. Il restait à traiter les zones de terre autour des arbres qu’il fallait recouvrir d’éléments naturels pour empêcher la remontée des polluants. Cela a été fait cet été », assure à La Provence Patrick Padovani, adjoint au maire délégué à la santé publique.

Source : La Provence

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire