Des parents font la queue de nuit pour obtenir une place en centre aéré

Animés
Bref
Benoît Gilles
14 Mai 2018 2

Collision d’actualité. Ce dimanche, ces Marseillais ne patientaient pas pour avoir des places pour la final de l’Europa League mais devant le centre municipal d’animation du 6e arrondissement pour tenter d’avoir une place en centre aéré cet été. Au micro de France Bleu Provence, Gérard explique ainsi se relayer avec son épouse arrivée à 3 heures du matin.  “Si on veut être sûrs de les caser, on est obligé de faire comme ça, mais est-ce normal ? Non”, dit-il, désabusé.

Même en arrivant au milieu de la nuit, ces parents ont peu de chance de trouver une place pour leurs enfants. Selon France Bleu, seules quelques places sont disponibles selon les tranches d’âge dans ce centre. “Pour un enfant de 4 ou 5 ans par exemple, selon la semaine, il n’y a que 3 à 5 places disponibles”, précisent-ils. Même en arrivant le plus tôt possible, certains parents étaient déjà sur liste d’attente.

Source : France Bleu Provence

A la une

L’inéluctable fermeture de la centrale à charbon de Gardanne
Ouvrir la voie du dialogue, après les déclarations de principe. Les élus du pays de Gardanne, maire, parlementaires et représentants des collectivités étaient vendredi...
L’opacité du méga contrat de l’eau de Marseille à nouveau critiquée
Pour sa première séance en tant que présidente de la métropole Aix-Marseille Provence, Martine Vassal (LR) a trouvé en tête de l'ordre du jour...
Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique
"Ce qui fait la renommée de tous mes projets, c’est leur dimension expérimentale". Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture en 2006, auteur du Pavillon...
À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Faut faire des choix dans la vie et notre maire vient d’en faire un : soit s’occuper des minots ( centres aérés, crèches, écoles) ou bien construire des téléphériques .
    Gaudin à fait le sien. En espérant que les marseillais feront le leur, un jour.

    Signaler
    • libegafralibegafra

      S’occuper des minots, et permettre à leur parents de travailler ne semble pas prioritaire: une école publique et du périscolaire à la hauteur de la moindre commune limitrophe, des transports efficaces… on est loin des champions nationaux et européens.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire