Des parents font la queue de nuit pour obtenir une place en centre aéré

Animés
Bref
Benoît Gilles
14 Mai 2018 2

Collision d’actualité. Ce dimanche, ces Marseillais ne patientaient pas pour avoir des places pour la final de l’Europa League mais devant le centre municipal d’animation du 6e arrondissement pour tenter d’avoir une place en centre aéré cet été. Au micro de France Bleu Provence, Gérard explique ainsi se relayer avec son épouse arrivée à 3 heures du matin.  “Si on veut être sûrs de les caser, on est obligé de faire comme ça, mais est-ce normal ? Non”, dit-il, désabusé.

Même en arrivant au milieu de la nuit, ces parents ont peu de chance de trouver une place pour leurs enfants. Selon France Bleu, seules quelques places sont disponibles selon les tranches d’âge dans ce centre. “Pour un enfant de 4 ou 5 ans par exemple, selon la semaine, il n’y a que 3 à 5 places disponibles”, précisent-ils. Même en arrivant le plus tôt possible, certains parents étaient déjà sur liste d’attente.

2
commentaires
Source : France Bleu Provence

A la une

Après une crise interne, les Restos du cœur perdent leurs maraudeurs
Place de la Joliette, jeudi soir, un point de distribution alimentaire attire du monde. En quelques minutes, des individus, hommes, femmes, défilent pour récupérer...
Le “système” Jibrayel vaudra un procès à l’ex député PS
Après Sylvie Andrieux, Henri Jibrayel. Après la condamnation de la première, l'autre ex député PS des quartiers Nord de Marseille (battu en 2017) comparaîtra...
Un projet de stade à l’Estaque incarne les rêves de grandeur de l’Athlético Marseille
Samedi à 18 heures, le GS Consolat relooké en Athlético Marseille joue son premier match à domicile de la saison de National 2, la...
Suicide au travail de Yannick Sansonetti : Lidl fait appel de sa condamnation
Lidl France a décidé de faire appel de la décision de justice lui imputant une responsabilité dans le suicide d'un de ses employés de...
À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
  1. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Faut faire des choix dans la vie et notre maire vient d’en faire un : soit s’occuper des minots ( centres aérés, crèches, écoles) ou bien construire des téléphériques .
    Gaudin à fait le sien. En espérant que les marseillais feront le leur, un jour.

    Signaler
    • libegafralibegafra

      S’occuper des minots, et permettre à leur parents de travailler ne semble pas prioritaire: une école publique et du périscolaire à la hauteur de la moindre commune limitrophe, des transports efficaces… on est loin des champions nationaux et européens.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire