Des “faucheurs de chaises” d’Attac placés en garde à vue

INTERPELLATIONS
Bref
Jean-Marie Leforestier
15 Jan 2016 0

Interpellé à son domicile et placé en garde à vue pour “une réquisition de chaises” à l’agence BNP de la rue de la République, c’est le sort réservé à Antoine Richard ce matin. La nouvelle a été donnée par l’association Attac qui appelait à cette action symbolique et dont il est un militant bien connu.

Selon la femme d’Antoine Richard, Anne-Marie Daune-Richard, “cinq policiers sont venus le chercher à la suite d’une plainte de la banque. Il avait reçu auparavant une convocation des policiers par téléphone d’un jour pour le lendemain. Il a cherché à les joindre afin de décaler son rendez-vous mais ils n’ont jamais pu retrouver son correspondant. Ils ont donc dû croire à un refus d’obtempérer.” Un autre militant, Mathieu Laurentin, a lui aussi subi le même sort, indique l’association.

Le 6 novembre dernier, treize chaises avaient été subtilisées à la BNP. Cette action s’inscrivait dans le cadre de la COP 21. Ils répondaient ainsi à un appel à la réquisition citoyenne de 196 chaises, comme autant de pays participants à la conférence. Le but était de dénoncer la faiblesse de l’engagement des nations dans la lutte contre les dérèglements climatiques. Un rassemblement de soutien aura lieu ce vendredi à 17 h 30 devant le commissariat Noailles.

Actualisation à 14 h 36 : ajout du témoignage d’Anne-Marie Daune-Richard et du rassemblement de soutien.


A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire