44 postes supprimés à l’usine Coca-Cola des Pennes-Mirabeau

VIDÉS
Bref
Benoît Gilles
19 Oct 2017 0

“Dégoût et colère”. Le délégué CGT de l’usine Coca-Cola, Christian Locastro, n’avait pas d’autres mots après l’annonce par la direction de la suppression de 44 postes aux Pennes-Mirabeau, sur les 128 supprimés en France. La Provence rapporte les propos d’un porte-parole de Coca-cola european partners, premier embouteilleur de la firme américaine, qui évoque un changement d’habitude des consommateurs “qui délaissent les boissons gazeuses au profit du thé et de l’eau”.

La firme se prépare à lancer de nouvelles boissons sur ce nouveau créneau, mais sans passer par l’usine des Pennes. Un comité d’entreprise est prévu aujourd’hui pour détailler les conditions de départ. La firme souhaite privilégier les départs anticipés à la retraite et les départs volontaires.

0
commentaires
Source : La Provence

A la une

La métropole de Martine Vassal se fera sans La République en marche
Bien sûr tout le monde s'est levé, comme de bien entendu Jean-Claude Gaudin a été acclamé et, comme annoncé, Martine Vassal a pu s'avancer...
Les six enjeux de l’élection programmée de Martine Vassal à la présidence de la métropole
Il y a des incertitudes que rien n'écarte jamais. Ce jeudi, tout le monde pressent une large élection de Martine Vassal, présidente intérimaire de...
L’association Accueil de jour, pilier de l’aide aux sans-abris, atterrit à la Belle-de-Mai
Après des mois, voire des années à appeler à l'aide, les salariés de l'association Accueil de jour commençaient à ne plus y croire. Rassemblés...
Mohamed Abbassi, sauveur téléguidé des McDo marseillais
Un patron "aux méthodes mafieuses" pour certains, un "très gentil monsieur" pour d'autres. Mohamed Abbassi, repreneur de cinq restaurants McDonald's de Jean-Pierre Brochiero, avec 13...
Ibrahim Ali honoré à l’Estaque, avec un soupçon de récupération politique
Une plaque pour Ibrahim Ali, c'est ce qui est demandé depuis 23 ans par ses proches et ceux qui militent pour la mémoire de...
Entre Castellane et Luminy, la métropole lance son bus B1 en oubliant la moitié des travaux
"Première rentrée pour la ligne de BHNS B1 Castellane - Luminy !" En ce 31 août, alors que des milliers d'étudiants s'apprêtent à retrouver...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire