40 à 50 départs attendus au siège marseillais de Wiko

Départs
Bref
le 12 Sep 2019
2

L’entreprise Wiko veut revoir à la baisse les effectifs de son siège marseillais. En juillet dernier, le fabricant de téléphone, filiale du Chinois Tinno, a mis en place un guichet de départs volontaires sous la forme d’une rupture conventionnelle collective, ouverte pour un maximum de 90 salariés.

Selon La Marseillaise, qui cite un salarié sous couvert d’anonymat, ces départs concerneraient entre 40 et 50 salariés sur les 159 que compte le siège. L’entreprise, par voie de communiqué dément cette évaluation : « La période de candidature à un départ volontaire se terminera le 16 Septembre prochain à minuit et sera suivie, conformément à la réglementation, d’une période d’étude des candidatures. À ce jour, le nombre de départs volontaires confirmés n’est donc pas connu« .

Source : La Marseillaise

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. BrallaisseBrallaisse

    Et cela fit Pshhhhhiiiiit !

    Signaler
  2. Philippe LamottePhilippe Lamotte

    Et moi, toti, qui me félicitais de m’être vu offrir un portable marseillais! Bé, j’ai été berné par la campagne publicitaire de Wiko qui affichait son identité locale sur des posters géants déroulants sur le boulevard Sakak’. Qu’apprends-je ce jour? Que Wiko n’est qu’une filiale de Tinno (même pas Rossi!), multinationale chinoise! Ah, les malfatti!!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire