Bac nord : "Un système organisé de vol, de racket, de trafic"

À la une
le 5 Oct 2012
10

L'affaire des ripoux présumés de la Bac nord déchaîne à n'en pas douter les passions. C'est une salle de bibliothèque pleine de journalistes qui a accueilli ce matin le procureur de la République. Jacques Dallest venait y faire le bilan de l'avancée de l'enquête à l'issue des gardes à vue de treize policiers, dont douze ont été présentés ce matin au juge d'instruction. On devrait savoir dans la journée si certains de ces fonctionnaires seront placés en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

En tout état de cause, les éléments réunis par les enquêteurs de l'inspection générale de la police nationale tendent à démontrer qu'il existait bien "un système organisé de vol de racket et de trafic de drogue", selon les mots du procureur, au sein de l'équipe de jour. À l'appui de cette version, des enregistrements sonores et des saisies de drogues et d'argent notamment, a-t-il précisé. Magnéto Esther.

 

 

L'enquête est encore loin d'être bouclée. Le procureur a d'ores et déjà annoncé que d'autres fonctionnaires, peut-être impliqués à moindre mesure, pourraient être mis en cause. Dans la foulée, le secrétaire général d'Unité SGP Police Alphonse Giovannini, qui condamne bien entendu ces agissements, évaluaient le personnel touché à "deux tiers de l'équipe de jour de la Bac nord". Une proportion, qui, si elle est avérée questionne largement la part de contrôle ou le degré d'implication de la hiérarchie policière.

 

 

Actualisation samedi 5 octobre 8 heures : 7 policiers ont été placés en détention provisoire dans la nuit et 5 autres ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer. Dans la foulée Manuel Valls a annoncé la dissolution de la Bac Nord de jour. Tout va bien.  

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. laudine laudine

    Et Tapie qui veut être candidat à Marseille (Le Monde du 5 10 2012) C’est la cerise sur le gâteau !

    Signaler
  2. ALAIN PERSIA ALAIN PERSIA

    Et la hiérarchie ? Comment peut_on imaginer que ce système ait prospéré sans l’indulgence bienveillante de certains supérieurs?
    Que dire aussi du fonctionnement du SGAP Maeseille oû de nombreux scandales ont été étouffé depuis 2006 ?
    Et de la complicité ou complaisance de certains politiques à l’égard de certains gradés maçons ?
    Sui vez mon regar…

    Signaler
  3. nathe nathe

    c’est “the shield” mais en pire…

    Signaler
  4. Chris Chris

    …Il a déjà fallu ressusciter (par la force des choses) Elliot NESS et une brigade d’incorruptibles…ils finiront bien par supprimer cette absurde prohibition, qui a tué plus que le cannabis ne pourra jamais le faire…(à moins que la mafia que celle-ci a engendré soit définitivement devenue trop puissante pour être contrée…
    Quand on se souvient que celle produite par la prohibition de l’alcool était devenue assez puissante pour faire élire un président puis pour le faire abattre impunément lorsqu’il s’est retourné contre elle, tout est possible…

    Signaler
  5. distrait distrait

    Beaucoup de bruit pour quelques barettes de shit et un peu d’argent liquide…
    S’il n’y a rien de plus on peut se demander pourquoi la hierarchie policière n’a pas traité cela en interne ? est-ce que c’est parce qu’elle est mouillée dans du business à plus grande échelle ?
    On peut aussi se demander rétrospectivement ce qu’ont fait tous les super prefets que les Sarko, Hortefeux et Guéant ont nommer successivement à Marseille comme étant de super flics qui allaient tout mettre au pas.
    En tout cas çà tend à montrer que l’alternance a plutot du bon.

    Signaler
  6. Gege Gege

    Il ne s’est rien passé dormez braves gens le procureur veille!

    Vous aurez tous remarqué qu’aucun des mis en examen n’est officier de police judiciaire!

    Dallest a bien mis en place le pare feu qui permet de mettre hors de cause le parquet dans cette affaire.

    12 petits flics malhonnêtes épinglés, et c’est tout !
    – Quid de la hiérarchie qui n’a pas joué son rôle de contrôle?
    – quid du parquet qui n’a pas enquêté sur les plaintes des petits truands rackettés par ces policiers.

    On s’arrête aux petits cons qui auront un avertissement parce que la drogue trouvée était destinée à infiltrer les réseaux.

    Dormez Marseillais M. VALS veille!

    Signaler
  7. La Vigie La Vigie

    Une “infime partie des policiers” dit GIOVANNINI, en effet, 12 policiers sur 70 que comptait la BAC nord cela ne fait que 17%…. Non c’est INFINITESIMAL !

    Signaler
  8. Chris Chris

    LEGALISATION.
    .
    Seul moyen de contrôler A MINIMA les sommes faramineuses qui circulent et devant lesquelles les flics ne sont que des humains, dans la si petitesse qui caractérise cette pitoyable espèce terrestre (les humains, pas les flics, hein;)
    .
    Il devrait y avoir consensus car il n’y a pas de choix possible entre « corruption » et « taxation », en termes de justice sociale et d’équitable redistribution AU MOINS (pour le reste la discussion est plus qu’ouverte dans notre belle ripoublique et son code des marchés publiques que ne renierait pas le plus bananier des Etats : hé, en la matière, vous connaissez la blague des dédommagements touchés par les postulants aux marchés publics ?
    .
    Par exemple, un cabinet d’archi qui postule pour construire une complexe sportif municipal (exemple pris TOTALEMENT au hasard, hein, je n’ai AUCUN exemple en tête), et qui n’est pas retenu, a droit à une indemnité, genre pour le temps passé à postuler : certains balancent des dossiers bidons dans le seul but d’être indemnisés, et seraient bien embêtées d’être retenus et de devoir au final travailler…Le must, c’est de s’arranger entre cabinets postulants pour truster les propositions et se partager les indemnités…’Poubelle la vie ‘s’pas ?… »

    Signaler
  9. Ricou 24. Ricou 24.

    Si cette affaire venait à voir sa conclusion être celle là accordez moi que tout le spectacle,tout les mots utilisés étaient inadaptés.
    Ailleurs,dans d autres domaines d activités les ces imprudents seraient licenciés.
    Source la Provence:

    ACCUEIL / FAITS DIVERS EN DIRECT / RÉGION EN DIRECT
    Affaire de la Bac Nord : suspensions fermes pour deux policiers
    MARSEILLE / PUBLIÉ LE MERCREDI 03 JUILLET 2013 À 20H38
    Les deux policiers de la Brigade anticriminalité (Bac) Nord, qui comparaissaient cet après-midi devant le conseil de discipline de Marseille, ont écopé ce soir de peines de suspension. L’un d’eux s’est vu infliger 3 mois de suspension, dont 1 mois ferme; le second 9 mois, dont 3 mois ferme. Il s’agissait d’un gardien de la paix et d’un brigadier chef.

    Ils avaient été mis en examen à l’automne dans le cadre de l’affaire de racket présumé et placés sous contrôle judiciaire. La décision du conseil de discipline n’est qu’une proposition. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls peut ensuite suivre ou non cet avis.

    Ricou 24.

    Signaler
  10. Anonyme Anonyme

    Le fait que tous soient restés en place me révulse profondément encore ce jour et quand j’y pense .. mamaaaan bobo ! et pire ..

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire