Voitures électriques : en voie de démocratisation ?

Billet de blog
le 9 Oct 2019
0

L’avenir de l’automobile intrigue et mobilise de plus en plus de personnes, surtout dans un contexte climatique peu favorable à ces engins. Bien que très pratiques, les voitures polluent énormément et l’avenir de l’automobile va devoir s’adapter et prendre en compte ces changements…

Il semblerait que les véhicules électriques (VE) vont jouer un rôle important. Malgré tout, ce genre de voitures peine à se démocratiser et à percer chez les particuliers. C’est notamment le cas à Marseille, bien que quelques services de VE ont vu le jour en libre-service (tel que TOTEM Mobi), elles se font encore très discrètes dans les rues…

Une VE, c’est quoi ?

Qu’est-ce qu’un véhicule électrique ? Cette question peut sembler évidente. Mais avec différentes définitions et différents types de véhicules à faibles émissions, cela peut prêter à confusion.

Les véhicules entièrement électriques sont alimentés à 100 % par l’électricité, qui est stockée dans une batterie dans le véhicule. Parmi les véhicules les plus connus qui entrent dans cette catégorie figurent la Nissan Leaf, la Renault Zoe et, pour ceux qui ont les poches plus profondes, la Tesla Model S. Pour ceux qui s’intéressent aux fourgonnettes électriques, Citroën, Nissan, Peugeot et Renault disposent de véhicules.

Les véhicules électriques hybrides rechargeables combinent des moteurs à essence ou diesel avec une batterie et un moteur électrique. Ils peuvent être branchés au réseau électrique et les modèles comprennent la BMW série 2 Active Tourer, Mercedes C350e, Mitsubishi Outlander PHEV et Toyota Prius PHEV.

Les véhicules électriques à autonomie prolongée sont alimentés par un moteur électrique qui tire son énergie d’une batterie. Si la batterie s’épuise, un moteur à essence produit de l’électricité pour alimenter le moteur électrique. Le modèle le plus populaire dans cette catégorie le BMW i3 Range Extender.

Les voitures électriques sont-elles là pour rester ?

A l’heure actuelle, les VE ne conviennent pas à tout le monde, surtout lorsqu’il s’agit d’une première voiture. Mais c’est en bonne voie pour le devenir, à mesure que la technologie continue de se développer et que la gamme de véhicules et les batteries s’améliorent. De nouveaux modèles voient le jour et sont mis sur le marché. Il s’avère que la VE est une alternative de plus en plus viable face aux voitures essence et diesel.

Quels sont ses avantages ?

Parmi les avantages des VE, il est nécessaire de mentionner l’absence d’émissions de gaz d’échappement, l’absence de droits d’accise sur les véhicules (DAV ou « taxe de circulation »), le stationnement gratuit et les stations de recharge dans de nombreux endroits au pays (plus, si vous habitez dans la capitale ou à proximité), et une réduction de 100 % sur les frais de congestion de la ville.

Les faibles coûts d’exploitation, cependant, sont le principal argument de vente. Une charge complète coûtera environ 2/4€ et donnera une portée typique de 160 kilomètres. A titre de comparaison, parcourir 160 km en voiture à essence ou diesel coûte généralement entre 11 et 14 euros de carburant. Pour voir les choses autrement, vous économiserez environ 115€ pour chaque 1600 km que vous parcourez.

Daniel Sperling

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire