À la mairie de Rognac, les agents municipaux décrivent “un règne de la terreur”

Enquête
le 7 Juin 2024
10

Départs à la chaîne et arrêts maladie en hausse, les fonctionnaires territoriaux sont nombreux à dénoncer le mal-être qui sévit depuis plusieurs années au sein de la mairie rognacaise. En cause, "des incohérences dans la gouvernance" et un "management despotique". En mai, un signalement a été transmis au procureur de la République d'Aix-en-Provence.

L
L'hôtel de villede Rognac, le 16 mai 2024. (Photo : Emilio Guzman)

L'hôtel de villede Rognac, le 16 mai 2024. (Photo : Emilio Guzman)

“Je me disais : « Ça vient de toi, tu es trop fragile ». Et puis, au fil du temps, ce que l’on subit au quotidien dans cette mairie, j’ai fini par me rendre compte que ça relevait d’une forme de harcèlement.” Les témoignages s’empilent, se répondent, concordent. Ils finissent par dessiner le tableau d’une […]
Vous voulez lire la suite ?
Abonnez-vous à Marsactu

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Jack Jack

    La libre administration des collectivités territoriales …. Le résultat est atterrant . Personne ne bouge , les agents sont terrorisés, et le politique agit comme un seigneur en son domaine ( médiéval ). Rognac n’est qu’un exemple ( avéré ) une tendance de fond dans le secteur local . Relisons tout ce qui ce dit régulièrement sur la faute de l’administration et les departs en cascade ici et ailleurs . Ce n’est pas loin de ce qui est décrit dans cet article . Et ne nous étonnons pas que cela ne fonctionne pas ou plus .

    Signaler
  2. Richard Mouren Richard Mouren

    Rognac est vraiment une honte de la République et de la démocratie. Cette municipalité est dans le chaudron depuis fort longtemps (démissions massive de conseillers entraînant élections partielles en cours de mandature 2001/2008).
    Depuis, dans les instances prévues pour contrôler et réguler, c’est la technique des trois singes qui tient lieu de feuille de route: ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. Le lecture de la fiche Wiki de Monsieur Le Rudulier est fort instructive.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phane_Le_Rudulier

    Signaler
  3. Andre Andre

    Comment donc la République peut elle se débarrasser de ces petits tyrans locaux imbus de leur pouvoir de m…?
    Il faut reconnaître que dans une collectivité territoriale, le maire ou le président, se trouve de fait, dans son champ de compétences, doté d’un pouvoir presque discrétionnaire. Ce pouvoir s’exerce parfois pour le malheur des agents de la dite collectivité comme à Rognac mais aussi au détriment des citoyens et contribuables. Cela peut d’ailleurs aller ensemble.
    On connaît les agissements du Président de la Republique à travers les médias nationaux d’information ou d’opinion mais beaucoup moins ce qui se passe dans la mairie de sa commune ou au CG. De presse d’opinion grand public dans les régions, il n’y en a quasiment plus, les articles du journal local sont rédigés par le service com’ de la mairie, les comités de quartiers souvent noyautés, le débat public inexistant sauf à l’occasion d’événements particuliers qui peuvent ne concerner qu’une faible partie de la population.
    Combien de petits tyrans assis sur un systéme clientéliste et protegés par l’opacité qui entoure leurs actions? On pourra citer le défunt Povinelli à Allauch, le repris de justice Bernardini à Istres sans oublier leur modèle à tous, l’inénarrable Guerrini.
    On a décentralisé mais la vie démocratique, historiquement limitée au niveau national, n’a toujours pas suivi.

    Signaler
  4. Sos corruption 13 Sos corruption 13

    Sos corruption 13 félicite Marsactu pour le remarquable travail d’enquête, de compilation, de vérification, d’investigation fourni pour la réalisation du dossier Rognac en particulier et des autres dossiers en général.
    Ce travail permet de redonner confiance aux agents et la mise en lumière des agissements renforce nos signalements au parquet et à la Crc.

    Signaler
  5. Forza Forza

    Le “Centre De Gestion” semblant être le seul à n’avoir rien vu ni entendu depuis 2019, on peut légitimement s’interroger sur la pertinence de son intitulé. Ou peut-être Monsieur Cristiani est-il trop occupé à détricoter la loi SRU avec ses maires ami(e)s. Tiens d’ailleurs, Rognac s’étant pris une méga-pénalité, Mme Miceli devait faire partie des 40 carencés signataires de la lettre à Kasbarian ?
    https://marsactu.fr/bref/lopposition-ne-votera-pas-une-motion-contre-la-loi-sru-au-conseil-metropolitain/

    Signaler
  6. julijo julijo

    oui, tout à été dit, plusieurs fois, dans pleins d’endroits….et aucune réaction ! je plains tendrement les fonctionnaires territoriaux affectés à cette mairie, qui si elle est installée dans un joli batiment, cache bien des turpitudes souterraines de ces deux élus qui s’en croient “propriétaires”

    os corruption 13 manifeste du courage sur ce sujet, mais là encore, il n’est pas écouté.
    le fa/fumeux centre de gestion, largement au courant, doté d’un déontologue…n’a rien vu officiellement.
    des démissions par paquets, d’élus municipaux, de personnels….pour rien.
    il est vrai que cristiani est très préoccupé par le maintien des subsides qu’il reçoit directement de vassal, une quasi escroquerie !
    la lettre vers kasbarian, fonctionnera bien, il est bien d’accord sur ce sujet, l’augmentation de logements sociaux ne passera pas par lui !

    alors les solutions ? plainte au pénal, oui certes, ça va peut être finir par arriver.
    mettre le feu ? pas sérieux.
    médiatiser au maximum. il est vrai que depuis quelque temps on en parle de plus en plus, ça peut aider, ça fait désordre.
    soutien aux mimetain(e)s courage à eux pour qu’ils se débarrassent de ces deux malfrats.

    Signaler
  7. Electeur du 8e © Electeur du 8e ©

    A propos de maires en roue libre, je lis dans La Provence que M. Le Dissès, maire “divers droite” (sic) de Marignane, a annoncé son intention de voter pour la liste Bardella ce dimanche.

    Nous avons donc dans la majorité vassaliste à la métropole un vice-président proche du RN (ce qui n’est pas une surprise, puisqu’il avait déjà créé un parti-passerelle entre la droite et le RN). Qu’en pense Mme Vassal ? Prépare-t-elle, elle aussi, la grande réconciliation entre la droite dite “républicaine” et l’extrême-droite pour être sûre de garder ses petites prébendes ?

    Signaler
  8. petitvelo petitvelo

    Je comprend mieux le projet du gouvernement de baisser la protection des fonctionnaires : ils ne les protègent pas réellement, autant aligner la loi sur les faits pour ne plus être coupable.

    Signaler
    • Marc13016 Marc13016

      C’est tout le danger de ces lois qui visent à détruire, ou dévitaliser, le statut des fonctionnaires, notamment des fonctionnaires territoriaux : sans cadre, sans règles, les élus locaux pourraient se la jouer despote impunément. Un statut intelligent pour les services municipaux (et autres territoires), limite considérablement leur potentiel de nuisance. Et il favorise leur potentiel d’action, quoi qu’on en pense.

      D’un autre côté, il faudrait peut être aussi encadrer la fonction d’élu local : formation, sensibilisation, explication du corpus de lois dans lesquelles ils évoluent … Normalement, ils auraient du être éduqués avant d’arriver “aux responsabilités”, par un parcours dense, mais malheureusement, le système politique produit des déviants ! (ou des ignorants).

      Signaler
  9. MaxMama13 MaxMama13

    A quand la révocation des élus ? Espérons que ces malfaisants ne s’en sortent pas.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire