Prison ferme pour “les instigateurs” de l’affaire de la Commanderie

Reportage
le 23 Mar 2021
4

Après les premières condamnations de simples supporters mêlés aux incidents de la Commanderie, fin janvier dernier, ce sont les supposés organisateurs qui avaient rendez-vous au tribunal. La justice a condamné la majeure partie d'entre eux à de la prison ferme.

Sur les six prévenus, quatre sont condamnés, dont trois à de la prison ferme. Dessin : Ben8.

Sur les six prévenus, quatre sont condamnés, dont trois à de la prison ferme. Dessin : Ben8.

L’affaire de la Commanderie arrive enfin à son terme. Dès la première audience, lors de la comparution immédiate des premiers prévenus en février, le procureur André Ribes l’avait annoncé : il y avait une enquête en cours. La justice était à la recherche des organisateurs de cette manifestation devant le siège de l’OM qui s’était […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Jacques89 Jacques89

    Il y en a qui perdent des agendas, d’autres des données informatiques… Apparemment, ceux-là n’ont pas les moyens de se payer les services de Jacqueline Laffont. Pour un préjudice de 92 000 euros elle aurait probablement fait des prouesses.

    Signaler
  2. Happy Happy

    Bonjour Benoît, une question “métier” par curiosité : vous citez le nom de certains prévenus, d’autres sont anonymisés… Quelle règle vous donnez vous en la matière ?

    Signaler
    • Latécoère Latécoère

      Je me suis posé la même question. D’autant plus que les protagonistes anonymisés sont assez facilement reconnaissables.

      Signaler
    • Benoît Gilles Benoît Gilles

      Bonjour, la règle est un peu empirique mais nous essayons de nous y conformer. En l’occurrence, je considère que les présidents des groupes de supporters sont des personnalités publiques dont le nom est connu. Les anonymiser n’aurait donc pas de sens. C’est moins le cas des autres prévenus qui sont pour certains de parfaits inconnus même si je reconnais qu’en quelques clics, on peut retrouver leur identité complète.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire