Pour le ministère de la Culture, les trésors des bibliothèques de Marseille sont “en danger”

Info Marsactu
le 4 Oct 2022
34

Marsactu a consulté le rapport provisoire de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche sur les bibliothèques de Marseille. Il revient sur la faiblesse de l'offre, le mal-être des agents et souligne la situation de "grand danger" des fonds patrimoniaux conservés à l'Alcazar.

L'Alcazar, navire amiral des bibliothèques marseillaises. (Photo : BG)

L'Alcazar, navire amiral des bibliothèques marseillaises. (Photo : BG)

Qu’est-ce qui est le plus terrible : qu’un rapport commandé par le ministère de la Culture sur les bibliothèques de Marseille mentionne la cogestion avec Force ouvrière dès la première page de la synthèse ? Que les inspecteurs dudit rapport aient constaté qu’aucun des ordinateurs à la disposition du public ne fonctionnaient dans aucun site […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Alain Dex Alain Dex

    Pour être exact, les bibliothèques classées le sont parce qu’elle conserve des fonds appartenant à l’État.

    Signaler
    • Karo Karo

      Par exemple pendant longtemps Marseille recevait un des 3 exemplaires du fond de dépôt legal pour les BD .
      L alcazar accueillait aussi  le Centre d’étude et de documentation sur l’image (CEDOCI) regroupant la littérature graphique en France et à l’étranger .Ces collections, qui comptaient plus de 390 périodiques, ont permis, par leur dépouillement, la réalisation d’un catalogue sur fiches qui dépassait actuellement les 10 000 références. Qu’en est il de cette collection ?

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Qui osera se débarrasser des toxiques de FO ?
    Rapports après rapports, les conclusions sont concordantes et accablantes . Les personnels non encartés subissent un traitement spécial tant moral que matériel de la part du “syndicat” , et concernant l’aspect professionnel ou matériel des bibliothèques c’est une véritable catastrophe.
    Cette activité est en miettes.
    Alors,maintenant monsieur Payan ,que fait t’ont?.
    On arrête où l’on continue ?

    Signaler
  3. Tarama Tarama

    Les punaises de lit et Force Ouvrière, la vérole de Marseille.

    Il démissionne quand Coppola, qui protège tout ce petit monde ?

    Signaler
  4. Miranda Miranda

    @Marsactu : Vous qui avez le rapport, celui-ci pointe-t-il réellement des manquements de la direction alors que selon vos propos le directeur est clairement soutenu par les inspecteurs. Il y a un paradoxe manifeste. Les allégations dans le courrier de Coppola cité dans l’article reposent-elles sur des arguments tangibles ?

    Signaler
    • Benoît Gilles Benoît Gilles

      Bonjour, très clairement, le rapport d’inspection ne mentionne pas de manquements du directeur. En revanche, il note bien que celui-ci n’a pas poursuivi le travail d’élaboration du projet scientifique et culturel, attendu depuis 2015. C’est ce que souligne JM Coppola dans sa réponse. Par ailleurs, la municipalité se retrouve dépositaire d’une alerte éthique du même directeur à l’encontre d’un subordonné qu’il justifie par une forme de défiance à l’égard de sa hiérarchie, directrice des affaires culturelles et directrice générale adjointe. Cette défiance, même si elle est justifiée, n’est pas facile à gérer pour l’adjoint à la culture.

      Signaler
  5. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    Coppola déconne à pleins tubes.
    Vu le merdier des bibliothèques, le directeur a sûrement pu faire ce qu’il a pu, c’est à dire pas grand chose. Qu’après la mairie le reconduise ou non, qu’importe, le rapport n’est qu’une préconisation, pas un ordre. Mais on ne peut reprocher une inaction à un cadre quand celui-ci ne peut agir, n’est pas soutenu et de plus agit à la place de l’administration centrale et des élus en saisissant la justice pour les manquements graves d’un de ses subordonnés. Plutôt que de s’en prendre au directeur des bibliothèques Coppola devrait s’en prendre à FO.
    Oui le PM fait avancer les choses avec des investissements votés, des recrutements en cours, la réouverture de la bibliothèque 5 avenues, la création de deux autres sites. Mais pitié, que les élus, le cabinet du maire et la direction générale des services remettent à leur place FO une bonne fois pour toutes au lieu de botter en touche en permanence. Musées, bibliothèques, Opéra, Conservatoire, les grandes institutions culturelles portées directement par la ville ont besoin d’un énorme coup de balai.

    Signaler
  6. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    Au départ on pouvait avoir un préjugé favorable pour cette nouvelle municipalité que nous avions élu mais c’est sans doute terminé. Surprenante et scandaleuse déclaration de M. Coppola qui reproche à l’actuel directeur l’ « – absence de politique de lecture publique » alors que cette politique de lecture publique est de la responsabilité des élus et que le directeur n’a qu’un pouvoir de proposition !
    Quant au principe de « le principe constitutionnel de libre administration des collectivités locales » il n’autorise nullement le soutien de la municipalité à un harceleur moral FO. Si la justice fonctionne normalement, ce qui n’est pas toujours le cas, un juge d’instruction devrait rapidement poursuivre M. Coppola pour complicité de harcèlement moral !

    Signaler
    • Miranda Miranda

      Oui. Je suis aussi ahurie que vous de voir « l’absence de politique publique » reprochée par un élu dont c’est le job !!! C’est d’ailleurs pour cela que je demandais si les propos de Coppola qui engagent la Ville reposent sur des éléments tangibles. J’ai l’impression que c’est du « vent ».

      Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Coppola est bien à coté de ses pantoufles. Qu’il se retourne vers son interlocuteur privilégié FO qui dirige réellement les bibliothéque avec un baccalauréat ( du jamais vu en France) et qui a acquis son poste actuel uniquement par sa carte au syndicat sans en avoir acquis l’expérience et le savoir faire , en lieu et place d’un CHAGNY qui a de réelles compétences comme la lithanie de ses prédécesseurs que FO a coupé la tête.
    Alors oui FO est à tous les étages ,mais surtout à la cave.

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Au point où nous en sommes , pour se débarrasser de cette clique , Coppola n’a qu’à nommer RUE,Maréchal de France et CASSE ingénieur , comme l’autre et virer tout ceci à la retraite.

    Signaler
  9. Bibliothécaire Bibliothécaire

    Enfin du comparatif !!! Bravo pour ces chiffres !

    “Marseille dispose de 0,03 m² de bibliothèque par habitant contre 0,1 à Lyon et 0,07 à Toulouse. Conséquence : les emprunteurs actifs représentent à peine plus de 5% de la population, soit le chiffre le plus faible “de toutes les villes de plus de 100 000 habitants”. Quant aux inscrits, ils dépassent tout juste 8% de la population, contre plus de 25% à Lyon…”

    Le reste est édifiant mais on en est blasé à force

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Ces chiffres sont terribles, mais je ne sais pour qui ? : pour la mairie ( du moins l’ancienne,mais j’ai un vieux doute sur les capacités de la nouvelle) ou bien pour le niveau moyen des marseillais dont la fréquentation des musées et des bibliothèques est misérable.

      Signaler
    • Bibliothécaire Bibliothécaire

      On devrait se consoler en comptabilisant le % d’abonnés à un club de foot pour les villes de plus de 100 000 habitants !!!

      Signaler
  10. barbapapa barbapapa

    Coppola, la porte !

    Signaler
    • Patafanari Patafanari

      Un peu d’indulgence. Il est communiste et ne peut décemment s’opposer à un syndicat qui se nomme Force Ouvrière.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      et pourtant @Patafanari, il devrait. FO est une création gaullienne pour contrer la CGT

      Signaler
  11. Brallaisse Brallaisse

    Alors qu’il se recycle à la bibliothèque du GPMM,il paraît qu’ils ont une magnifique fond de livres à colorier.

    Signaler
  12. La liseuse La liseuse

    La réponse de M. Coppola et les éléments qui lui ont été transmis pour sa réponse sont peu professionnels. L’état émet des préconisations. L’état pourvoie les bibliothèques classées en conservateurs d’état, ce dont auraient bien besoin les bibliothèques de Marseille qui peinent à recruter. Faire des reproches publics au directeur, alors que celui-ci est entravé par les manœuvres malfaisantes du syndicat FO, par la faiblesse numéraire et psychologique de son équipe revient à donner un blanc-seing à FO, à l’instar des municipalités précédentes. Pour rappel, les projets des précédents directeurs ont été mis au rebut par ce même syndicat. Oui, nombreux sont les électeurs qui ont compté sur cette nouvelle municipalité pour « nettoyer » la ville. Nombreux sont aujourd’hui les électeurs déçus.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Payan avait une chance,celle de savoir tout ce qu’il ne fallait pas faire à Marseille, homme jeune mais doté d’une carrière politique déjà longue étant un professionnel de la chose.
      Mais non ,chassez le naturel des politiques marseillais,il revient au galop.
      Alors,les mêmes travers,les mêmes compromissions.
      Après tout cette ville ne mérite peut être qu’es des médiocres.

      Signaler
    • Alain Dex Alain Dex

      Néanmoins, les reproches ne sont publics que suite à une fuite.

      Signaler
    • Assedix Assedix

      @Brallaisse: vous êtes très dur avec Payan, souvenez-vous des conditions de son élection. Il aura fallu présenter une femme de paille en tête d’affiche et accepter que le PCF 13 s’arroge la tête de liste dans le 13/14 et dans le 15/16 pour arriver à un rassemblement gagnant !
      La trahison de Bacchi entre les deux tours a clairement montré que le PCF 13 faisait beaucoup plus partie du système qui gangrène Marseille que de sa solution.
      Mais voilà, pour gagner l’élection il fallait rassembler tout ce qui se dit de gauche à Marseille sans être trop regardant sur la réalité. Et il a fallu composer, attribuer des délégations…
      C’est tombé sur le personnel des musées et des bibliothèques. C’est terrible pour eux et pour les usagers qui ont le plus besoin de ces services comme les lycéens, les étudiants, etc. Mais bon, on savait que tout ne serait pas tout rose une fois Gaudin à la retraite…

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      @Assedix j’aurais aimé vous donner tort. Je suis contraint de vous donner raison…

      Signaler
  13. eolienne eolienne

    Oui l’administration ne doit pas [encore une fois] se laisser abuser. Sous la pression de FO avec la complicité de la mairie 3 directeurs ont du quitter la direction des bibliothèques. Le fonds patrimonial comme les fonds d’étude et de lecture public méritent une direction, un pilotage, de grande compétence reconnue et non pas celle certifiée par une carte syndicale ou relationnelle. Je rappelle aussi que le département BD recevait un exemplaire du dépôt légal ainsi que le CNBDI d’Angoulème. La BN a arrêter l’envoi de ce dépôt malgré le sérieux des personnes qui en avaient la charge. Savez-vous que ce fonds possède la 1ère édition, 2ème tirage de Tintin le petit reporter, l’un des rares exemplaire de “La Bête est morte” de Calvo, pour les plus précieuses et d’autres BD anciennes qu’il serait difficile de se procurer actuellement sur le marché, sans parler des vraies planches originales. Que l’ambiance délétère instillée depuis de nombreuses décennies, propice au règne de Patrick Casse serve de leçon pour l’avenir et que notre ville soit respectée à l’avenir.

    Signaler
  14. Brallaisse Brallaisse

    Assedix , je ne suis pas “trop dur” avec Payan . J’avais écris au moment de son élection que Payan avait toutes les cartes en main pour agir en ne reproduisant pas les comportements passés et les fautes de la gaudinie. Il savait tout ce qu’il ne fallait pas faire ou plutôt , tout ce qu’il ne fallait plus faire.
    Et bien non. L’atavisme de l’élu marseillais est bien réapparu : on se couche devant FO , des fois que les employés municipaux grognent.
    J’avais espéré que les “gauches” marseillaises fassent quelque chose. Mais que voulez vous faire avec ces élus qui dans un autre registre que la précédente mandature sont aussi nuls. Des recyclés du PS , des verts qui virent au vinaigre, des “divers gauches” issus de mouvements tellment discrets que l’on se demande si ils ne sont pas clandestins, des fils à “Papa” , des “Ex”, et encore nous avons échappé aux co-locataires du bocal de l’agité Mélanchon. Peu de fond, peu de volume, peu de consistance. Invisibles!.
    Alors depuis presque trois ans , rien ou presque. Ah si ! . La Corniche aux marseillais, avec cela nous allons aller loin.
    Notre clerc de notaire , orateur potable sans plus, manie le vide. Face à la Vassal départementale et à son double métropolitain , quelques coups de menton, des réunions à la “con”. Jamais a t’il dit , je n’accepterai une vice présidence, il les a toutes prises.
    Alors vous allez me dire et les écoles. Les écoles, mais merci l’Etat, itou pour les transports , merci l’Etat. Et je n’ai qu’un seul regret que ce dernier ne s’implique pas encore plus pour stopper la chute , la décrépitude et la déloquessence de cette ville : 25 assassinats à fin septembre , taux de chomage élevé, ville parmi les plus pauvres, administration municipale à la dérive, saleté repoussante, pollution, logement etc.La coupe est pleine.
    Tout n’incombe pas à Payan . Mais aucune révolte, aucune volonté, aucune force.
    Ce type n’est pas un combattant , son équipe non plus.Et les problème est là. Ce n’est pas un génie , c’est sûr. Mais ce qui est plus grave il n’a pas de convictions.
    Bilan décevant et qui je l’avoue ne me ravie pas du tout. Une inversion de courbe aurait pu peut être être amorcée . Ce n’est malheureusement pas le cas.

    « LE FACHEUX AVEC LES HOMMES C’EST QU’ILS VOUS DECOIVENT TOUJOURS, SOIT QU’ON S’Y FIE …. SOIT QU’ON S’EN DEFIE » (Fréron)

    Signaler
    • polipola polipola

      c’est sûr, Payan se tourne les pouces depuis deux ans. et quand il a le malheur de faire un truc, c’est de la com. C’est usant de lire ce type de commentaires aujourd’hui, de comprendre que si on en arrive là c’est aussi de la faute des administrés, toujours en train de râler pour que ça aille plus vite, sans prendre aucunement en considération le contexte, les systèmes politiques et sociaux mis en place depuis des lustres, la réalité humaine qui est que, dès qu’on touche à cheveu d’un fonctionnaire, on se confronte à une guerre publique.

      Mais vous avez raison Brallaisse, contentons-nous de dire que le PM ne fait rien, c’est plus facile et ça permet d’être plus hargneux.

      Signaler
  15. Zumbi Zumbi

    Usager du réseau des médiathèques à Marseille, j’ai nombre de reproches à faire, depuis le faible nombre de bibliothèques jusqu’à la pauvre amplitude des horaires d’ouverture. Et comme presque tout le monde à Marseille je vilipende la bande FO qui a gangréné nombre de secteurs de la fonction publique municipale, dommage qu’on attende la retraite d’un des pires au lieu de s’en débarrasser avec les sanctions prévues par le statut.

    Mais j’ai aussi beaucoup d’éloges à faire à nombre de fonctionnaires qui y travaillent, avec une mention particulière pour celles et ceux de la mini-bibliothèque du métro Castellane ainsi que ceux et celles de la CDthèque de l’Alcazar par exemple, ainsi que ceux et celles qui organisent les cycles de conférences.

    Le site de recherche sur les catalogues est vieillot mais il fonctionne, et à ce propos je reste pantois devant l’annonce que “que les inspecteurs dudit rapport aient constaté qu’aucun des ordinateurs à la disposition du public ne fonctionnait dans aucun site visité en février dernier, faute de mise à jour”. Aucun ordinateur dans un aucun site vraiment ? Je n’ai absolument jamais vu une chose pareille depuis quatorze ans que je fréquente très régulièrement au moins deux établissements. Ce genre de phrase ouvre la porte à toutes les suspicions sur le sérieux des rapporteurs.

    Signaler
    • Alain Dex Alain Dex

      Une bonne partie du parc était en rade depuis 2 ou 3 ans. Vous pourrez constater que de nouveaux PC sont en cours d’installation dans toutes les bibliothèques.

      Signaler
  16. Eloguide Eloguide

    Je confirme, parfois un ordinateur ne fonctionne pas à l’Alcazar mais il y en a d’autres et les agents sont là aussi pour aider à trouver les livres que l’on souhaite! Ma fille de 11 ans manipule aussi ces ordis sans problème.

    Signaler
  17. Lissia Lissia

    Je découvre cet article aujourd’hui et comme d’habitude, la position de son auteur reste très subtilement hostile à M. Chagny (que je ne connais pas). Il n’est que de lire entre les lignes pour le comprendre.
    Personnellement, j’aurais plutôt tendance à comprendre que les auditeurs du Ministère ont voulu rester mesurés, dans leur «registre de langue» «inhabituel », au regard de la réalité qu’ils auront découverte à travers les propos des agents harcelés de l’Alcazar.
    Et j’ajoute que si les inspecteurs « montent en défense de l’actuel directeur » en « appelant la nouvelle équipe municipale à « le soutenir et le conforter », c’est qu’ils veulent signifier, en langage châtié, à la « nouvelle équipe municipale » qu’il faudrait arrêter le carnage, que les bornes des limites sont dépassées, qu’il faudrait rendre aux personnels qui ont et les diplômes et les compétences la place qui leur revient, reconnaissant par là-même la valeur de leur formation professionnelle (valeur professionnelle qui fait très, très cruellement défaut dans de nombreux secteurs de l’administration marseillaise).
    Mais comme toujours avec les articles de M. Gilles, la subtilité se niche dans les petits mots assassins jetés au milieu du reste : les auditeurs , dont le « dépassement de fonction » est souligné « vont jusqu’à » ; les inspecteurs « conseillent même », etc…Ils ont d’ailleurs bien raison de conseiller puisque leur mission est toujours double : établir un constat et faire des recommandations. Rien que de très normal.
    Aussi, je repose la question que je posais déjà le 8 septembre : Monsieur Gilles est-il syndiqué à FO ?
    J’attends toujours sa réponse.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Votre lecture de cet article est très particulière, et repose sur un préjugé qui vous appartient entièrement. L’objectivité pure et parfaite n’existe pas, mais quand vous “lisez entre les lignes”, en réalité vous inventez.

      D’une façon générale, les journalistes de Marsactu font un travail de journalisme “propre”. Tout le monde a des biais personnels, eux comme vous ou moi, mais ici il ne s’agit pas de “journalisme militant”. Il ne me viendrait pas à l’esprit de leur demander de justifier leurs appartenances politiques, syndicales ou associatives, qui relèvent de leur sphère privée autant que les vôtres.

      Signaler
  18. Lissia Lissia

    Cher Electeur du 8ème
    Je vous propose de relire les articles de M. Gilles d’un œil critique. Et je vais ajouter que c’est peut-être la trop grande proximité de M. Gilles avec les personnalités marseillaises et les instances qu’il suit qui obère un peu (beaucoup ? ) son objectivité.
    Je vous renvoie à Pierre Bourdieu sur le rapport des journalistes avec les gens de pouvoir.

    Cela dit, je suis bien d’accord avec le fait que l’objectivité totale n’existe pas. Cependant, procéder sans cesse par insinuations à charge n’est pas, pour moi, un gage de qualité ni de déontologie excessives. Et relèverait plutôt du militantisme plutôt que de l’objectivité.
    Et je suis bien d’accord avec vous sur le fait que que les journalistes n’auraient pas à se justifier de leur appartenance politique ou syndicale, mais quand c’est cette possible appartenance ou trop grande proximité avec des instances syndicales ou de partis politiques qui se fait par trop sentir, on est en droit de s’interroger et de se demander s’il n’y aurait pas conflit d’intérêt. Et comment alors faire le partage entre la “sphère privée” et la sphère professionnelle ?

    Relisez tous les articles sur les bibliothèques et vous verrez qu’ils sont tous écrits à charge, contre le directeur et ses défenseurs.
    Quand vous aurez lu (si vous ne l’avez déjà fait) tous, je dis bien tous les documents relatifs à cette affaire, vous en viendrez peut-être à comprendre ma position et mes remarques. Que je ne vous demande pas d’adopter, bien sûr.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vous n’avez pas tort,surtout quand B.Gilles affirme que la cogestion de la ville avec FO est “supposée”.Faut oser.
      Soyons un peu sérieux, le cas des bibliothèques en est un exemple criant.
      De plus , connaissant bien ce dossier, B.Gilles est en dessous très largement de la vérité du rôle de FO et de ses sbires tant vis à vis des non encartés que des directeurs successifs.
      Pour finir, très conciliant avec l’adjoint à l’inculture.
      En résumé, la presse n’est pas parole d’Evangiles, c’est une source d’information, être toujours critique ( au sens d’analyse) c’est ce l’on apprend dans les bonnes écoles de journalisme.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire