On connaît le casting des régionales

Décryptage
le 18 Mai 2021
6

Après plusieurs semaines de tractations houleuses dans quasiment tous les camps, les candidats aux régionales en PACA ont dû rendre leur copie lundi. Marsactu vous propose de parcourir les listes et livre une première analyse.

Les élections régionales se tiendront les 20 et 27 juin prochains. (Photo : LC)

Les élections régionales se tiendront les 20 et 27 juin prochains. (Photo : LC)

Elles sont donc neuf. La préfecture a publié ce lundi les listes déposées pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Alliance de Renaud Muselier avec des cadres de la majorité présidentielle, retrait de la France insoumise… Cette dernière ligne droite avant la date butoir du 17 mai a été riche en évolutions. Récupérées par Marsactu auprès des différents candidats*, elles sont visibles dans l’infographie ci-dessous. Spécificité du scrutin, même si l’enjeu est régional, les listes sont divisées par département. Gare à la confusion avec les élections départementales qui se joueront aux mêmes dates.

Loading

Les listes sont présentées dans l’ordre du tirage au sort officiel

Quatre listes à gauche, quatre à droite et un inconnu

Au final, le paysage politique qu’elles dessinent n’est pas si éloigné de 2015, où dix listes concourraient. La droite et le centre – LREM n’existait pas à l’époque – présente une liste unique, avec trois listes à sa droite (Noël Chuisano pour Debout la France, Thierry Mariani pour le RN-Droite populaire et Valérie Laupies avec Zou!). La gauche et les écologistes sont répartis en quatre listes, au lieu de cinq. Cette fois-ci les grands partis (PS, PCF, EELV) ont cependant formé une alliance plus large autour de Jean-Laurent Félizia, une première depuis 2004. Trois autres listes de leurs camps leur feront concurrence (Isabelle Bonnet pour Lutte ouvrière, habituée du scrutin, une liste régionaliste emmenée par l’Aixois Hervé Guerrera et la liste Écologie au centre de Jean-Marc Governatori). Un inconnu, Mikael Vincenzi, s’invite enfin à l’affiche. Sa liste “Un nôtre monde” prône la démocratie participative et est notamment promue par le médecin controversé Louis Fouché.

Un quart de sortants chez Muselier

Sans surprise, c’est chez la liste revendiquée de la majorité sortante que l’on trouve le plus de conseillers régionaux en poste : 32 sur les 82 actuels, selon notre comptage. Soit tout de même plus de la moitié qui ne seront pas reconduits. Ce renouvellement apparent est toutefois limité lorsque l’on croise les candidats avec les listes d’élus dans d’autres collectivités. 96 des 134 noms sur la liste de Renaud Muselier détiennent déjà un mandat. Une spécificité revendiquée par l’intéressé, qui dit vouloir mettre en avant les élus locaux.

52 élus sur les listes Mariani

Le même exercice appliqué à la liste de Thierry Mariani montre l’implantation et l’institutionnalisation forte du Rassemblement national. 21 des 42 sortants sont reconduits, mais surtout 52 candidats détiennent au moins un autre mandat, tel Joris Hébrard, maire du Pontet et conseiller départemental du Vaucluse. Le groupe à la région a tout de même connu plusieurs départs d’élus. Dont Valérie Laupies elle-même, qui en agrège plusieurs sur sa liste.

Une liste renouvelée à gauche avec quelques pointures du Printemps marseillais

Comparativement, le renouvellement paraît plus marqué chez la principale liste de gauche. Son absence totale dans l’hémicycle régional depuis six ans pèse bien sûr dans ce constat. Symboliquement, trois des six têtes de listes choisies, dont celle des Bouches-du-Rhône Capucine Edou, ne sont actuellement pas élues. On trouve cependant plusieurs adjoints au maire de Marseille dans cette liste, dont le président du groupe Printemps marseillais à la mairie, Joël Canicave, en position éligible. Notons aussi la présence de l’ex-adjoint et actuel directeur de cabinet de Benoît Payan, Arnaud Drouot, dans une position plus lointaine, valable seulement en cas de victoire. On est toutefois loin des scénarios esquissés il y a quelques mois où Olivia Fortin, adjointe au maire de Marseille, aurait été propulsée tête de liste régionale.

Une trentaine d’élus issus des Bouches-du-Rhône pour les vainqueurs

Éligible ? Pas éligible ? La barre n’est pas facile à placer pour ce scrutin régional. Au soir du second tour, le vainqueur empoche une prime de 31 sièges, soit un quart de l’hémicycle. Le reste est réparti proportionnellement aux scores, ce qui assure – sauf quadrangulaire – une majorité au premier. En 2010, Michel Vauzelle (PS) disposait de 72 sièges, la droite de 30 et le FN de 21. Le duel inédit droite-FN de 2015 a, lui, abouti à une répartition 81 contre 42.

En revanche, déterminer le nom des élus qui siègeront en fin de compte est plus complexe. Il faut en effet piocher parmi les six listes départementales de chaque tête de liste, en fonction de la répartition de son score. Dans les Bouches-du-Rhône, le vainqueur régional peut espérer faire entrer dans l’hémicycle une grosse trentaine d’élus en duel, une petite trentaine en triangulaire. La moisson potentielle des battu(s) s’élève à une dizaine en triangulaire, une petite vingtaine en duel. Pour la gauche, c’est surtout le maintien ou non au second tour, après le précédent traumatique du retrait de 2015, qui sera l’arbitre du scrutin.

*À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous n’avons pas été en mesure de récupérer les listes déposées Mikael Vincenzi (Un nôtre monde)

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. SELDON SELDON

    Merci pour cette jolie carto, serait-il possible d’avoir le jeux de données unifié pour que l’on ait pas à télécharger des bouts de listes…MERCI !

    Signaler
  2. Mistral Mistral

    Chez Muselier comme chez Félizia des listes de cumulards !
    4 adjoints au Maire de Marseille et son chef de cabinet sur la liste de Félizia, ils ont oublié leurs promesses au Printemps Marseillais ?
    De chaque côté des arrangements entre appareils des partis politiques, et la course aux places, sans jamais parler programme !
    Ca promet encore de beaux records d’abstention ou de vote blanc !
    Mariani a un boulevard face à lui !

    Signaler
  3. Mistral Mistral

    On a du beau monde sur la liste Félizia des Bouches du Rhône, en 1 une ancienne candidate à la Mairie du 7e à Paris ! https://www.elle.fr/Societe/News/Qui-est-Capucine-Edou-la-rivale-de-Rachida-Dati-2661465
    Et en 2 un ex-élu vitrollais qui a fait la une de Marsactu il y a quelques années https://marsactu.fr/bref/un-elu-de-vitrolles-rattrape-par-la-justice/

    Je n’ai pas encore eu le temps de googliser les autres.

    Mais ça commence mal, ça ne donne pas très envie d’aller voter pour eux !

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Je ne connais pas Capucine Edou, dont je n’ai jamais entendu parler. Mais je dois lui reconnaître un certain courage : ce n’est pas évident d’être candidate de gauche dans le 7ème arrondissement de Paris quand on sait d’avance qu’on sera battu. Apparemment, sa trajectoire professionnelle l’a amenée à s’installer ici depuis 2018.

      Signaler
    • Titi du 1-3 Titi du 1-3

      C’est vrai qu’en tant qu’ ex-adhérent EELV secteur Etang de Berre et connaissant donc le n° 2 de la liste Felizia je m’abstiendrai de voter.

      Signaler
  4. printemps ete 2020 printemps ete 2020

    Je suis trés déçue ,le DR louis Fouché ne “promé” aucune liste ,vous ètes mal
    renseignés , l’objectif des collectifs Reinfo covid 21 n’est pas de présenter des listes aux élections.
    TOUS les Coups sont permis en politique ? c’est NUL
    quand au portrait que vous aviez fait de lui ,il est mensonger et scandaleux .
    Je suis trés deçue par Marsactu à propos de l’article sur le Dr Fouché ,qui égratigne
    aussi le professeur Raoult . NAVRANT .

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire