"Le Réaltor est un espace environnemental sensible à préserver absolument"

À la une
le 29 Nov 2013
12

Qui sait que la deuxième réserve ornithologique du département est située autour du bassin du Réaltor ? Cette vaste étendue d'eau alimente les communes de la Côte bleue et, occasionnellement Marseille. Or, pour l'association de défense du site du Réaltor (ADSR), cette vaste zone est menacée par un projet routier. En effet, la RD9 qui relie Aix-en-Provence à la gare TGV et, plus loin, l'aéroport de Marseille-Marignane passe sur la rive sud du bassin du Réaltor. Aujourd'hui, cette deux fois deux voies rétrécit à hauteur du bassin. De part ce fait, matin et soir, cette route départementale est encombrée d'automobilistes qui patientent dans les bouchons.

Le Conseil général a donc décidé d'élargir cette route pour en fludifier la circulation. "Nous ne sommes absolument pas opposés à cette élargissement mais nous contestons son tracé, explique Marc Faure, le président de l'ADSR. D'abord, parce qu'elle affecte la zone Natura 2000 qui englobe une grande partie de cette zone. Ensuite, cela ne permet pas d'y faire passer une ligne de transports en site propre en plus des files dédiées aux voitures". L'ADSR a donc fait travailler un ingénieur des Ponts et chaussées sur un tracé Nord de la RD9 qui leur paraît plus respectueux de l'environnement et des habitants. "Le Réaltor est un espace environnemental sensible à préserver absolument".

"Le choix de ce tracé permettra notamment de ne pas trop mordre sur la zone Natura 2000 en réalisant un tunnel à cet endroit, reprend le président. D'autre part, en reportant le trafic routier sur la route Nord, on pourra réaliser une ligne de transports en site propre sur la voie existante, au Sud". Dans son bras de fer avec le CG13, l'association et la commune de Cabriès ont déposé un recours contre la déclaration d'utilité publique du projet. "Nous avons déposé ce recours en mars 2011 et à l'heure d'aujourd'hui, aucune audience n'est prévue".

Or, le conseil général avance. Le tribunal administratif vient de l'autoriser à commencer le défrichement préalable aux travaux en déboutant l'association d'un autre recours. Epaulé par les riverains, elle poursuit son combat en espérant que la métropole qui "aura les transports comme compétence majeure" aura un effet positif en s'emparant de leur projet.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. DENAND jean DENAND jean

    Je suis d’accord avec cette position qui consiste à adopter un tracé au nord du lac de Réaltor pour l’élargissement de la RD9 qui reste à faire. C’est la seule solution de bon sens et d’intérêt général,car elle permet de concilier les impératifs fonctionnels (circulation aisée avec horaires garantis grâce à un TCSP), et environnementaux (respect de la zone Natura 2000 et préservation de la santé publique en éloignant des lotissements la route source de pollution de plus en plus importante). Le tracé sud présente les inconvénients correspondants: pas de TCSP, donc pas d’horaires garantis pour les passagers du TGV ou de l’avion, et pollution des résidents des lotissements qui ne sont pas venus habiter ici pour se retrouver contre leur gré avec la même pollution que dans le centre-ville d’Aix-en-Provence, avec toutes conséquences que l’on connaît maintenant parfaitement en termes de santé et d’espérance de vie.

    Signaler
  2. Franck Bouvila Franck Bouvila

    Interview d’une complaiisance absolue… Bien sûr la CPA et le CG ne sont que des idiotes doublés d’incompétents dont les seuls buts sont de mal gérer par principe. Cela ne vous apas effleuré Mr Gilles de poser la question qu’une tranchée de 2x2voies en plein cœur d’une zone natura 2000, cela pouvait générer quelques petits soucis… Parce que la RD9 actuelle, elle passe juste à la lisière de cette Natura et pas au milieu. Et puis les gentils habitants, ils n’ont absolument aucun intérêt à défendre… Non plus. A part que si y a plus de RD9, vous croyez pas que la valeur immobilière de leurs biens va grimper en flèche… Mais non y a que les transports en commun du département qui les intéresse. C’est beau un tel désintéressement. Heureusement que vous êtes là pour le relayer… Mais bon vous n’êtes pas là pour faire du journalisme mais bien pour défendre les intérêts des plus faibles contre les grands méchants. C’est beau votre vision du bien et du mal. Bien équilibré.

    Signaler
  3. Gérard Gérard

    Bravo pour cette intervention , il faudrait ajouter que le CG 13 a fait l’acquisition a des prix élèves de terrain pour le tracé sud , alors qu’il est propriétaire ( la collectivité ,vous et moi ) des terrains sur le tracé Nord , cela aurai donc coûté moins cher,.
    Il y a effectivement environ 180 personnes touchées par le sud , alors que le tracé Nord ne touche quasiment personne, c’est vrai qu’il faut choisir entre les espèces protégés et les individus , qui ne sont protèges par personne.

    Signaler
  4. Michel Michel

    Il est essentiel de réfléchir aux modifications à apporter à nos moyens de communications ce qui a été fait par les communautés de commune d’Aubagne,Marseille et d’Aix en Provence en posant le problème des transports en commun par voie férré. Le conseil général pourrait s’inspirer de ces réfléxions non partisanes.
    Il est tout de même incompréhensible qu’ a ce jours on continue à développer la Duranne et autres lotissements sans aucune analyse des flux de transports qui aujourd’hui sont tout voiture…le constat est fait tout les jours par les embouteillages dans le centre de CALAS.

    Signaler
  5. Gilles Gilles

    Cela va faire 20 ans qu’une association de propriétaire privilégié bloque une projet d’intérêt publique pour leur propre intérêt.
    Et pendant ce temps que d’accident et de mort … je suis un automobiliste qui fait chaque jour cette route et combien de vie ai- je vue disparaître tout ça à cause d’égoïsme certain …
    Vivement que cela cesse enfin.
    Et que ça ne parle surtout pas d’écologie lorsqu’on veut détourné une 2X2 voie en plein milieu d’une forêt préservé et réserve Natura 2000… que d’ironie…
    Veuillez faire une enquête auprès des 15000 automobilistes pris en otage chaque jour, les 800 signataires d’opposition au projet ne pèseront plus bien lourd.

    Signaler
  6. Maxime Maxime

    Je suis un automobiliste habitant un lotissement en bordure de la RD 9 .Je pense pas que CG 13 n’ héberge que des idiots mais je crois qu’ il a oublié que le village de Calas est sous la menace d’ inondations venant de la RD 9 et que le bassin du Réaltor est le seul recours pour Marseille en cas de défaillance du Canal de Provence pour son alimentation en eau . Donc par pitié nous ne nous opposons pas par plaisir au tracé retenu mais nous voulons simplement sauver quelques vies de la pollution et voir retenir le tracé Nord qui nous semble plus pertinent.

    Signaler
  7. T T

    Le CG13 est propriétaire de terrains de chasse privés.. par lesquelles passerait le tracé nord.

    Signaler
  8. Bernard Bernard

    Je suis un habitant de Calas, je réside à 100m de la RD9. Je lis souvent que les habitants de Calas sont contre le doublement de la RD9 … Ce n’est pas vrai !
    Les actifs qui sont POUR ce doublement ne sont pas moins nombreux que les retraités qui sont contre. Ils ont juste moins de temps disponible pour faire entendre leur voix.
    Cela fait 20 ans que l’ADSR fait perdre des millions d’euros à la collectivité, en études qui ont dû être faites et refaites, en millions d’heures perdues par les habitants de la région, et même en subvention publique. Cette association ne défend pas l’intérêt des habitants de Calas, ils défendent l’intérêt particulier d’une poignée d’habitants. Ses arguments sont un comble d’ironie et de malhonnêteté.
    Habitant ici depuis plusieurs années, je ne vois pas en quoi le doublement de la RD9 est nocif pour la commune.
    Le site du Réaltor est présenté comme si c’était une merveille de la nature. Il faut voir la tronche du « site », pas vraiment ce qu’il y a de plus pittoresque dans la région. C’est un maquis, pas une forêt, coincé entre une zone d’activité à l’Est et une décharge à l’Ouest, peu accessible, peu esthétique, sale, et dont les buissons sont fréquentés par des populations aux moeurs sexuels atypiques.
    Le projet va “produire un effet dévastateur sur la circulation de l’agglomération de Calas” ? Quelle ironie là aussi. La population de la région augmente. Alors est-ce en diminuant le nombre de routes, en mettant des sens uniques, des feux rouges, des dos d’âne, des barrières, des détours de plusieurs km, et des mono-voies que la circulation va se fluidifier ? Non.
    Au contraire, la possibilité qu’offrira la nouvelle RD9 de se rendre vers Vitrolles sans devoir faire 6km de détour sera appréciée de nombreux habitants de la commune.
    Le projet va attaquer la réserve d’eau de Marseille ? … C’est mal connaitre la production d’eau potable. Ce n’est pas une nouvelle voie qui va nuire à la possibilité d’utiliser l’eau du Réaltor. Des millions de franciliens ont de l’eau potable de meilleure qualité qu’ici, produite à partir de … la Seine.
    Si vous faites partie de la poignée de personnes habitant à proximité de la RD9 et opposée au doublement, que vous rêvez d’espace naturel, pourquoi ne pas aller vivre dans une région où il n’y a pas besoin de routes, en Drôme ou Ardèche vous aurez le même climat qu’ici, des espaces naturels bien plus jolis et plus vastes, et avec les 300000 € de votre maison, vous aurez un mas.
    Vivement la fin de la prise d’otage des milliers d’autres habitants de notre région qui ne demandent qu’à pouvoir circuler à peu près correctement.

    Signaler
  9. Joëlle Duris Joëlle Duris

    Ce n’est pas l’ADSR qui bloque l’élargissement, mais l’entêtement, l’illogisme et l’avidité du CG qui a d’autres projets pour le nord. La zone Natura 2000 est plus impactée par le tracé sud que par le tracé nord, à cause du comblement du lac, zone de reproduction des oiseaux. Il n’y a pas de pb quand ces zones de protection (Natura 2000, ZNIEFF, PIG …) sont réduites pour un nouveau bassin d’enfouissement d’ordures ou des zones d’activité tertiaire, alors pourquoi une route n’y passerait-elle pas ?
    D’ailleurs en ce moment, le CG fait déboiser une partie du territoire de Cabriès au nord du lac, alors qu’il dit cette zone “intouchable”. Belle contradiction !

    Signaler
  10. Caty Caty

    L’exemple type d’un projet conçu il y a 20 ans et qui n’est plus d’actualité ;
    Il n’y a pas de honte à revoir sa copie, car dans ce cas c’est prendre en compte l’intérêt général : la création d’un TCSP sur cet axe Aix, TGV et Marignane ; De ce fait c”est aussi respecter l’environnement et penser aux générations futures !
    Ensemble, soyons responsables !

    Signaler
  11. Citoyen de l'Estaque Citoyen de l'Estaque

    Le classement de la RD 9 dans le réseau routier structurant d’intérêt régional remonte à la création du tout premier schéma directeur de planification et d’aménagement du territoire. Le lotissement du Lac Bleu était loin d’être créé à cette époque.(période 1960 1970 )
    Aussi, lors de la décision de son implantation au Lac Bleu,c’est en toute connaissance que les propriétaires se sont bien installés. Naturellement s’imposait pour eux déjà le risque d’une évolution potentielle de cet axe qui assurait déjà la fonction de route de liaison non seulement de deux grands bassins d’emplois mais aussi de la continuité autoroutière en raccordant les autoroutes A7/A51/A8 .
    En fait le caractère d’antériorité qui est aujourd’hui totalement ignoré devrait être remis sur la sellette pour qu’enfin les déplacements puissent s’opérer normalement pour le plus grand bien de l’intérêt supérieur de l’usager de la route et du contribuable.
    L’intérêt général est trop souvent noyé dans les arcanes et les démonstrations spécieuses d’associations orientées ….

    Signaler
  12. Michel à Calas Michel à Calas

    Depuis plus de 20 ans l’ADSR nous abreuve de fausses informations concernant les dangers du tracé sud, il ne faut pas s’y tromper l’ADSR est politiquement orienté afin de défendre une poignée de nantis qui profite de toutes les infrastructures offertes par notre région mais qui ne veulent surtout pas amener leur contributions.
    ce comportement est totalement égoïste au vu nuisances et des nombreux décès survenus sur le tracé alors que tout devrait être résolu depuis juin 2001 date de mise en service de la gare TGV. La poignée d’opposants a quand même la liberté d’aller habiter dans le Larzac (ils pourront faire des procès aux brebis s’ils se sentent inutiles)
    d’un autre côté je suis consterné par l’inaudibilité des VERTS qui ne s’émeuvent pas le moins du monde de la pollution générée par les nombreux bouchons quotidiens!!! Michel à Calas

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire