Le conseil municipal s’épuise dans son premier marathon démocratique

Actualité
le 6 Oct 2020
16

Prévu pour durer une demi-journée, le premier vrai conseil municipal de la nouvelle équipe en place a duré huit heures. Entre gestion du temps par groupes et libre parole laissée aux conseillers, le nouvel hémicycle rode encore son fonctionnement.

Benoît Payan s’agace. Sa main tape nerveusement, passe dans ses cheveux, monte et descend comme pour couper un fil. Le conseiller municipal RN, Bernard Marandat commente, longuement, l’avis de la Ville sur le plan de déplacements urbains (PDU). Le temps de parole du groupe RN est dépassé depuis longtemps et le conseil prévu pour durer […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Calamity J Calamity J

    erratum: olivia fortin plutôt qu’olivier?

    Signaler
    • Lisa Castelly Lisa Castelly

      Absolument, nous avons corrigé, merci de votre attention, et nos excuses pour cette coquille regrettable.

      Signaler
  2. FM84 FM84

    Ayant suivi le déroulement de ce conseil municipal, je trouve que les élus d’opposition ont tout de même pu, à plusieurs reprises, s’exprimer de façon complète sur les différents sujets à l’ordre du jour.

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Bon , soyons un peu indulgeants pour ce premier conseil mené par un intermittant du spectacle . Sous l’ancienne majorité, la gérontocratie régnait accompagnée non pas d’autorité mais d’autoritarisme et où l’expression de l’opposition était impossible. Que LR ou RN s’expriment est une trés bonne chose , mais ces derniers ne doivent pas confondre expression et temps de parole. Faire des phrases pour faire des phrases n’est pas pertinent et totalement improductif sauf à flatter son ego et se prendre pour plus important que ce que l’on est.
    Pour le prochain conseil , faisons confiance à RUBIROLA pour ménager les temps de parole de chacun , sa spécialité n’étant pas la gériatrie, sans transformer le dit conseil en dernier salon où l’on cause. Il en va de sa crédibilité sur le changement de mode de fonctionnement de cette mairie.

    Signaler
    • RML RML

      Votre commentaire désobligeant sur le président par intérim l associe a un “intermittant” du spectacle. Peut être ne le savez vous pas, mais un intermittent n est pas un intérimaire. Un intermittent du spectacle n occupe pas la place de quelqu’un qui n est pas là. Il fait son travail et comme il est est engagé en contrat a durée déterminée, il a souvent plusieurs employeurs, pôle emploi considère qu au regard du chômage, il bénéficie d un régime spécial, l intermittence du spectacle, c est a dire l intermittence de l emploi dans le spectacle. L intermittence n est pas un statut social.
      D autre part, il s agit bien d un intermittent et non d un “intermittant “, participe présent du verbe ” intermitter” qui n existe pas.

      Signaler
  4. Zumbi Zumbi

    Beaucoup d’agitation pour éviter la question de fond, insoluble dans l’état actuel de fonctionnement de cette institution : est-il possible de délibérer raisonnablement de 285 dossiers en une demi- journée ? en 8 heures ?

    L’essentiel du pouvoir est concentré au cabinet du/de la Maire, qui seul/e décidé si un peu d’autonomie sera concédée aux adjoints délégués. Et le conseil municipal se réduit à un théâtre pénible.

    C’est la Veme République, monarchie élective depuis la Nation jusqu’à la commune. Le combat pour la VIeme devrait être d’actualité plutôt que l’adjonction de conseils et autres théâtres “participatifs”.

    Signaler
    • kukulkan kukulkan

      bien vrai ! vive la démocratie réelle par tirage au sort d’une assemblée citoyenne, seule manière pour le peuple d’être représenté fidèlement et ainsi de pouvoir par cet échantillon trouver et arbitrer les bonnes solutions au problèmes.

      Signaler
  5. Manipulite Manipulite

    Il y a des séances de conseils municipaux (ici ou ailleurs) qui sont beaucoup plus chahutées et peu respectueuses de la démocratie locale. Bien pour la séance d’hier à Marseille.

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    RML , votre précison vient d’éclairer ma journée, et je vous en remercie . Néanmoins je persiste et signe , ces conseils municipaux ne sont qu’un spectacle , comme les questions à l’Assemblée Nationale le Mercredi. On se montre , on se pavane, on cherche le bon mot ou la bonne réplique. Donc Payan en tant qu’intermittent , sa mission étant de remplacer madame la maire lors de ce CDD , il a assuré ce spectacle qu’est le conseil municipal .Quand vous écrivez qu’un intermittent du spectacle n’est pas un statut social au sens de pôle emploi peut être, mais dans la réalité c’est l’inverse.Puis détérminer son statut social par rapport à pôle emploi , c’est un peu “flippan” . Des gens se déclarant intermittents professionnels du spetacle vis à vis des tiers, c’est bien leur activité principale, bien qu’intermittente et il n’y a donc pas confusion avec l’intérim. Etant petitement diplômé de l’école du Vallon des Tuves , je vais quand même jusque là.
    Pour en revenir à Payan , vous trouvez désobligeant certains commentaires à son encontre. Peut être , mais il le mérite. Son anti parisianisme est stupide , son conseil scientifique est idiot, singer Gaudin à la tribune est ridicule , sa croisade anti croisières est insignifiante, son parcours guériniste mine ses positions politiques.Alors pendant huit heures il s’est pris pour le maire à la place de la maire, de beaux rêves onr sûrement agrémentés sa nuit.Bonne nuit les petits !

    Signaler
  7. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Il est grand temps que le conseil municipal de Marseille fonctionne comme ceux des autres grandes villes : 9 à 11 réunions par an, sur une journée entière, plutôt que, comme à l’époque de Gaudin, 5 à 6 réunions d’une demi-journée où l’on tente de faire passer en force, et avec le minimum de débats, 400 ou 500 dossiers.

    Je lis ici une histoire de “mimétisme” avec Gaudin : c’est pour tout autre chose que le Printemps Marseillais a été élu. Pour une rupture avec l’ère defferro-gaudiniste. J’espère que M. Payan l’a compris.

    Signaler
  8. Tarama Tarama

    “Benoît prend goût au conseil municipal, je ne crois que cette convalescence ne le dérange pas trop. il est dans un mimétisme avec Gaudin et dans ce mimétisme, il était très à l’aise », observe un conseiller municipal de la majorité.”

    Les cancans de partis, est-ce vraiment intéressant (et est-ce vrai) ?

    En espérant qu’il y ait un conseil municipal mensuel désormais, pour trancher avec l’ère Gaudin.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Nos politiques sont nés avec la science infuse et des compétences multiples , du moins en sont’ils convaincus. A ce titre je souhaite vivement rappeler le rôle de Marsactu qui donne un outil aux commentateurs ( avec leurs qualités et défauts) afin que ces derniers rappellent à nos politiques , un : de se mesurer chaque matin la circonférence de leurs chevilles qui ont tendance à gonfler; deux : qu’ils sont au service de la population dans le sens noble du terme , mais qu’ils ne sont pas là surtout pour gérer uniquement leurs carrières ( porque las pesetas) . En ce sens Marsactu doit être remercié. Ils ne sont pas parfaits , mais qu’elle chance de les avoir.

      Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      Merci à vous !

      Signaler
  9. Sylvie Denoix Sylvie Denoix

    Quel article décevant!
    Uniquement des questions de forme ou des anecdotes et rien sur le fond.
    Quels sont les sujets dont on a parlé?
    Quelles décisions ont été prises?
    Nous, les lecteurs, avons besoin d’être informés, pas de recevoir des potins.
    Merci de faire mieux la prochaine fois.
    Bonne soirée,
    Sylvie Denoix

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Il suffit de suivre en différé le conseil à la télévision de l’ordinateur,si vous voulez vous faire une opinion. Marsactu a donné le lien sur le site de la mairie.
      Comme disait l’autre, pensez par vous même.

      Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      Bonjour,
      il s’agit effectivement d’un compte-rendu “politique” de la séance et non des “politiques” qui y sont votées.
      Pour chaque séance du conseil municipal, nous consacrons un article aux principales délibérations de l’ordre du jour, publié le lundi matin avant la séance. Vous le retrouverez ici https://marsactu.fr/les-dossiers-chauds-du-conseil-municipal-du-5-octobre-2020/
      Nous assurons également un suivi en direct qui permet de donner écho aux décisions qui font débat et aux arguments des uns et des autres https://marsactu.fr/live/suivez-en-direct-le-conseil-municipal-de-marseille-du-5-octobre-2020/
      J’espère que ces compléments satisferont votre exigence pour un traitement de fond des politiques municipales.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire