La justice saisie après les propos racistes tenus lors d’une réunion de la métropole

Actualité
le 27 Avr 2021
36

La Ville de Marseille a annoncé avoir saisi la procureure à la suite de la révélation par Marsactu des propos tenus par le président du yachting club de la Pointe-Rouge, le 22 février 2021. Ces propos racistes et d'appel à la violence ont été tenus devant plusieurs élus, de tous bords, sans réaction immédiate. Désormais les condamnations sont unanimes.

Cales de mise à l'eau au port de la Pointe-Rouge (Photo : Ana Rougier)

Cales de mise à l'eau au port de la Pointe-Rouge (Photo : Ana Rougier)

Le 22 février dernier, les propos tenus par Christian Tommasini, le président du yachting club de la Pointe-Rouge (YCPR) n’avaient pas suscité beaucoup de réactions parmi les membres du conseil portuaire. Lors d’un long monologue raciste, il avait notamment lancé : “Je m’en fous ! Le jour où il faudra s’armer, je serai le premier […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Treblig Treblig

    Exaspération…détestation… quelle est la solution ?

    Signaler
  2. julijo julijo

    c’est quand même une bonne nouvelle. enfin des réactions.
    on va espérer que ce puant personnage se retire de lui-même.
    et on verra pour le prochain…..

    Signaler
  3. zaza zaza

    J’espère que la justice condamnera fermement ce monsieur

    Il n’empêche que je suis sidérée par l’attitude de Sophie Roques. Compte tenu de son parcours, elle connait ce que peut être les discriminations et là elle se réfugie derrière son inexpérience. De plus depuis le 22 février elle s’est tue !!

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Nauséabond. Dans “La Provence”, le président de l’YCPR se défend en disant en substance “je ne suis pas raciste, j’ai des amis arabes” et “on peut plus rien dire” : une “argumentation” dont on sait ce qu’elle signifie.

    Quant à Mme Vassal, elle pond un tweet vaguement xénophobe pour se condamner des propos racistes : fallait l’faire ! Les non-Français apprécieront de savoir qu’ils méritent éventuellement des propos stigmatisants. Bref, les hauts représentants de la droite marseillaise ont de plus en plus de mal à masquer leur pensée, et leurs mots ne la dépassent pas du tout : ils la montrent.

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Et si c’était encore un coup monté. Après la motion sur la culture, on peut, à mon avis, se demander si ces affaires ne sont pas faites pour alimenter la chronique raciste et récupérer quelques voix chez ceux qui votent encore un peu.

      Signaler
    • patrick patrick

      Vassal ne comprend même pas ce qu’elle écrit. Maintenant que ça bouge un peu grâce à Marsactu ils vont tous nous sortir leurs arguments bien pourraves.

      Signaler
  5. julijo julijo

    C’est finalement le plus significatif de l’incident : qu’un pauvre type avec un pouvoir mesuré profite pour déraper, c’est une chose horrible, que le « public choisi » autour ne s’insurge pas illico, c’est moche car ne rien dire, c’est être complice, mais les réactions du personnel politique LR autour sont franchement nauséabondes.
    Et sans pudeur, ils se disent appartenir à une droite « décomplexée » ils seront bientôt davantage FN que la famille lepen. Ils n’en étaient certes pas si éloignés…mais ils avaient plus de retenue. Et de dignité. Leurs rares inhibitions se sont délayées.

    Signaler
  6. Nicole MERONI Nicole MERONI

    Bravo et merci aux journalistes de Marsactu.
    Ce genre de propos ne doit plus rester impunis.

    Signaler
  7. Nicole MERONI Nicole MERONI

    Bravo et merci aux journalistes de Marsactu.
    Ce genre de propos ne doit plus rester impunis.
    Modestine

    Signaler
  8. zaza zaza

    qui peut me dire la manière plus formelle de la réaction de Sophie Roques ? La droite “décomplexée” et l’extrême droite on connait.
    Mais je n’ai pas voté pour le PM pour qu’une élue se taise en entendant ce discours nauséabond et n’ait pas alerté plus tôt. Cela m’interpelle beaucoup

    Signaler
  9. MarsKaa MarsKaa

    Bravo Marsactu d’avoir mis les élus devant leurs responsabilités. Bravo à la mairie pour sa réactivité.
    Le tweet de Vassal a été mûrement réfléchi pour se fâcher avec personne ! On dénonce sans citer ni le lieu, ni les personnes, ni les circonstances, et on condamne uniquement les propos qui viseraient des Français…
    Quelle bande de misérables ces LR !

    Signaler
  10. Brallaisse Brallaisse

    Très bonne chose que pris la main de la confiture ces gens soient sanctionnés. Le CA de l’YCPR devrait virer son président, Vassal, réaction de pure forme, elle à fait son tweet du bout des lèvres, contrainte et ne condamne rien. Les LR , filiale du FN dorénavant ne bougent pas le petit doigt.
    Très bonne chose mais cela se solutionne rien.

    Signaler
  11. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    Un grand merci à Benoît Gilles et à Marsactu pour cet article sans lequel de tels propos serait passés inaperçus.

    Lorsqu’on cherche la liste des membres du conseil portuaire du port de la Pointe Rouge sur Internet on ne trouve qu’un arrêté de 2013. Il est intéressant de noter que dans cet arrêté figurent parmi les membres titulaires 7 hommes et 1 seule femme (France GAMERRE, représentant la commune de Marseille à l’époque). https://5cdfc764-6798-4ab5-b575-3ddf44c95cd8.filesusr.com/ugd/beebf1_e8cb44b7b0d44b4e847cb99c80f77b3f.pdf

    Dans l’interview publiée sur le site 20 minutes Sophie Roques déclare :
    « Il faut savoir que c’est la première fois que je siégeais au conseil portuaire. Je représentais la municipalité à ce titre. Je ne connais personne autour de la table. Il n’y a d’ailleurs pas eu de tour de table pour se présenter. Tout le monde avait l’air de se connaître. Quand les propos ont été tenus, personne autour de la table n’avait l’air surpris. J’étais la seule à faire les gros yeux au président de séance, qui est en charge de réguler cette réunion. J’attendais une réaction de sa part. Elle n’est jamais venue. Tout le monde avait l’air d’être habitué à ce type de comportements. ».

    On peut donc se demander si une femme isolée dans une telle assemblée d’hommes a réellement la possibilité de prendre la parole en séance pour contredire. Au risque d’être accusé de l’horrible crime d’intersectionnalité je dirais que racisme et machisme vont de pair.

    On notera par ailleurs que madame Vassal qui fait semblant de dénoncer les propos tenus lorsqu’ils concernent des Français. Cela voudrait-il dire dire que Mme Vassal admet parfaitement les ratonnades contre les étrangers ?

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Ben oui, c’est ça la “préférence nationale ” …

      Signaler
    • Françoise GILORMINI Françoise GILORMINI

      Pas du tout d’accord pour invoquer de si telles excuses (« femme » et « nouvelle venue » ds cette assemblée).
      Je ne connais pas Sophie Roques mais quand on participe ès-qualité à un CA, on se doit de prendre la parole devant de tels propos: élue PM, son silence est une faute politique. Ses scrupules « mondains » et sa timidité aussi.

      Signaler
    • patrick patrick

      d’accord avec Françoise les arguments de l’élu du pm sont irrecevables s’ils font tous comme elle on est pas prêt de voir le changement arriver.

      Signaler
    • patrick patrick

      à annieday, merci pour votre lien, mais ce n’est pas en faveur de l’élu du pm. je ne lui donne aucune leçon mais elle peut admettre qu’elle a merdé, cela nous changerait un peu des anciens élus.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Désolé Anniday mais le représentant de la mairie à ce conseil représente un partenaire important : la mairie. Et tous ceux qui ont été en haut des listes pour les municpales n’y sont pas par hasard, mais par volonté. On pardonnera volontiers à Sophie Roques, qui en ce moment ne doit pas en mener large, mais le PM a été porté au pouvoir pour lutter contre ce mépris à la fois social et racial, car au delà des propos de Tommasini il y a les rires approbateurs de la mâle assemblée.
      Certes, c’est moins grave qu’invoquer la pluie pour justifier 8 morts, mais les militants PM qui se sont fait cracher dessus pendant 6 mois ne méritent pas des élus muets.

      Signaler
  12. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Le procureur va faire son enquête.
    Les propos outrés vont faire leur chemin.
    MLP va faire le sien en 2022…

    Une certaine forme de Résistance devrait s’organiser dans la discrétion et l’efficacité.

    Merci MARSACTU…!

    Signaler
  13. PAGNOL PAGNOL

    Oui un grand merci à Marsactu!!!!

    Signaler
  14. patrick patrick

    L’article de Marsactu repris au moins dans le monde et médiapart, bon travail.

    Signaler
  15. petitvelo petitvelo

    A la mairie, on coupe relations et subventions le jour même de la révélation , 2 mois après les propos qu’ une élue aurait pu signaler… ça pourrait passer pour de l opportunisme

    Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      La dame devrait démissionner au moins de son siege au CA de ce club et Payan devrait la remplacer par quelqu’un de combatif

      Signaler
  16. CAN. CAN.

    Porter plainte ? Justifié et … facile,
    Reste les causes ayant suscité de tels condamnables propos, qui le sont davantage et qui restent entières, car faire régner la loi sur le terrain , c’est autrement plus .compliqué qu’avec une plume depuis son bureau.
    Et quand c’est la même collectivité qui en est en charge et qui porte plainte …

    Signaler
  17. Happy Happy

    Bravo à Iliès Hagoug et à la rédaction de Marsactu pour avoir relevé la gravité des faits et avoir provoqué une prise de conscience, au moins partielle. C’est une démonstration très concrète et importante de l’utilité collective du journalisme. Par comparaison, la transcription de l’info par l’AFP et certains grands médias (ex du site du Monde) est une fois encore une fois décevante, signe d’un journalisme qui perd le sens des mots (“je serai le premier pour la ratonnade” édulcoré en “il avait évoqué l’éventualité d’une ratonnade” ). Je parie que si les journaux télévisés s’intéressent à l’affaire, on aura droit à un micro-trottoir sur les quais de la Pointe Rouge et à un détournement du problème : non plus la gravité de l’appel à l’haine, mais l’objet de la haine (les incivilités, etc…), donc au final une nouvelle légitimation des sentiments haineux.
    Inquiétant et consternant qu’un seul parmi les présents ait mesuré la gravité des propos tenus par le président d’une association dans une réunion publique. Preuve irréfutable de la banalisation du racisme, de la haine et de la tentation de l’exercice de la force brutale, voire du lynchage.
    Aux régionales de 2015 le RN n’est pas passé loin de la victoire en PACA. Effrayant pour les élections qui auront lieu en 2021.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Où est le mythe de l’Eden marseillais ?.0ù est le mythe du multi-ceci et du multi-cela. Le pseudo vivre ensemble marseillais avec cette réunion en est le révélateur criant. Des possédants qui s’arrogent des droits ,notamment d’usage, et des gens littéralement à la rue qui voudraient aussi user des endroits agréables.

      Signaler
  18. nandjy28 nandjy28

    Exact c’est un mythe. A Marseille il y a les quartiers Sud et les autres.
    Très peu de mixité réelle.

    Signaler
    • julijo julijo

      j’ai la chance de n’avoir jamais été ostracisé, et je n’en tire aucune gloire… cependant c’est une évidence que l’entre soi (de bon aloi, svp) est pratiqué de façon outrancière dans les 8 et 9e par une certaine partie de la population, la mixité réelle est un grand mythe.
      mais, très sérieusement, je connais un peu ces assoc et ces lieux (comme l’ycpr, et il y en a au moins 2 autres) , et je n’ai aucune envie de partager quoique que ce soit dans ma vie parmi eux pour des loisirs.
      et je ne dois pas être le seul à les éviter largement.
      alors l’absence de mixité dans ces clubs ? Est-ce réellement dommageable pour bien vivre à Marseille ?

      Signaler
  19. Brallaisse Brallaisse

    Mon bon julijo , le problème ce n’est pas forcément la mixité ou pas , la mixité n’est pas une obligation en soi, c’est une volonté et une démarche innée ou volontaire ( question d’éducation , toujours et toujours).
    Mais pour parler directement et en prenant l’exemple des gamins et je n’ai rien inventé . Qu’ont en commun un gamin de Campage l’Evêque et un gamin de l’école de Provence . Réponse : rien!. Le système , et plus particulièrement à Marseille à été voulue comme cela . Deux conseils , mais qui sonr sûrement inutiles , relisez la fabrique du monstre ( qui n’est pas génial en soi, mais fait un point) et surtout, surtout écoutez à nouveau IAM avec Nés sous la même étoile” Le RAP me gonfle au plus haut point , mais là TOUT est dit ( Pourquoi pour lui c’est l´équitation, pour moi les bastons ).
    Aujourd’hui , ce n’est même plus de l’incompréhension , c’est au delà de out

    Signaler
  20. remi vezian remi vezian

    Bravo pour vos articles sur ce sujet qui permettent de mettre au grand jour des comportements dun autre temps. Même france inter dans sa revue de presse à parlé de vous et de votre article!
    Félicitations

    Signaler
  21. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    Tous mes remerciements à Iliès Hagoug et à Marsactu ! Qu’une plainte ait été déposée et qu’une enquête préliminaire soit ouverte est une très bonne chose.

    Ceci dit, peut-on faire confiance à la justice telle qu’elle est administrée actuellement pour sanctionner comme il se doit cet appel au crime ?

    Un partie de la magistrature a un comportement de classe dominante et partage ce racisme qu’elle est censée réprimer. Ce phénomène est en train de s’accentuer comme l’actualité récente le démontre suite à un scandale que Médiapart vient de révéler : « La Chancellerie a menacé de suspendre les affectations des futurs magistrats pour trouver le coupable d’inscriptions racistes sur des documents partagés par la promotion. ».
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/malaise-a-l-ecole-nationale-de-la-magistrature-apres-une-affaire-d-insultes-racistes-20210427

    Signaler
  22. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Espérons que l’affaire sera traitée plus rapidement que celles des victimes des dépassements de certains gardiens de la Paix, par exemple Mme Zineb REDOUANE

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire