Évacuation totale pour les taudis de famille du patron du Medef local

Actualité
le 28 Mai 2021
7

Géré pendant 17 ans par le président de l'UPE 13 Philippe Korcia, le 46 rue Tapis-Vert est dans un état de dégradation générale, confirmé par plusieurs expertises. Déjà en partie évacué cet automne, il est désormais interdit à toute occupation. D'après les propriétaires, c'est le chantier en cours qui a justifié l'évacuation.

Photo Julien Vinzent.

Photo Julien Vinzent.

Trois appartements en septembre, un quatrième en novembre, un cinquième en février et finalement l’ensemble de l’immeuble. Le 16 mars, la Ville de Marseille a interdit toute occupation du 46-48 rue Tapis-Vert à Belsunce, qui compte 28 logements. Comme l’avaient révélé Marsactu et ses partenaires du consortium La Grande vacance, La Marseillaise et le Ravi, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Encore cinq minutes et il va demander des indemnités.

    Signaler
  2. Dark Vador Dark Vador

    “Pendant ma cogérance la SCI a engagé plusieurs centaines de milliers d’euros de travaux d’entretien et de rénovation pendant les 15 dernières années”… Heureusement, qu’est-ce que ça aurait été s’il n’avait rien entrepris! 😂😂😂

    Signaler
  3. Richard Mouren Richard Mouren

    Pour un montant de, mettons, 600.000 € sur 15 ans, ça donne 40.000€ par an soit 1428,57 par an pour chacun des 28 appartements, ce qui semble très peu pour résoudre des problème graves de structure. Si tant est qu’il y ait eu 600.000€ investis……..

    Signaler
    • Pascal L Pascal L

      Et d’où il faut décompter toutes les aides et crédits d’impôts associés à ces travaux.
      Que tout soit mis sur la table et on verra le montant vraiment déboursé par la SCI.

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Ça me fait penser à la technique gaudiniste pour masquer le sous-investissement dans les écoles : présenter des chiffres en cumul sur 20 ou 25 ans. Ça fait un beau paquet de millions. Mais quand vous divisez par le nombre d’années, puis par le nombre d’écoles, vous obtenez la réalité : en moyenne annuelle une aumône pour chaque établissement.

      Signaler
  4. Vincent Squale Vert Vincent Squale Vert

    En même temps, avec un arrêté de péril (ou mise en sécurité), les travaux pérennes doivent être éligibles aux aides de l’aah dans une proportion non négligeable …avec un conventionnement anah en plus des logements, ça deviendrait une opportunité pour les bailleurs et une opération vertueuse pour la collectivité…

    Signaler
  5. patrick patrick

    encore un premier de cordée qui va me faire pleurer

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire