En appel, les ex chefs des pompiers Maggi et Jorda se défaussent de leurs responsabilités

Actualité
le 5 Mai 2022
4

Poursuivis pour prise illégale d’intérêts, favoritisme et du détournement de fonds publics, l'ancien maire de Velaux Jean-Pierre Maggi et le colonel retraité Luc Jorda ont comparu mardi et mercredi devant la cour d'appel d'Aix. L'avocat général a requis, comme en première instance, de la prison ferme pour les deux hommes.

Jean-Pierre Maggi et Luc Jorda lors de leur procès en appel. (Photo C.By.)

Jean-Pierre Maggi et Luc Jorda lors de leur procès en appel. (Photo C.By.)

“Amateurisme et sentiment de toute puissance dans le maniement des fonds publics”. En quelques mots lapidaires, Pierre-Jean Gaury, l’avocat général, peint le tableau du procès qui s’achève. Pendant deux jours, ces 3 et 4 mai, Jean-Pierre Maggi, 78 ans, maire socialiste puis divers gauche de Velaux de 1977 à 2020, et président du service départemental d’incendie […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. petitvelo petitvelo

    La maggicratie c est fini on dirait

    Signaler
  2. Haçaira Haçaira

    On peut supposer que les sommes détournées, que payent nos impôts, ne seront jamais remboursées

    Signaler
    • jacques jacques

      1er paragraphe : réquisitions amputées des saisies immobilières ! ça ira mieux en lisant moins vite.

      Signaler
  3. AlabArque AlabArque

    Vertigineux, aussi, cet argument-massue de l’élu = ‘je n’avais pas les moyens intellectuels de vérifier tout ça’. Oui, élu et réélu durant des lustres SANS MOYENS INTELLECTUELS … comme quoi, la bêtise n’est PAS une garantie d’innocuité ni d’honnêteté, et n’empêche pas d’aller à la soupe ! Pour peu que Maggi et son compère prennent effectivement un ‘bouillon’ à l’issue du délibéré, la vente de leurs appartements à Paris et Montpellier devrait limiter un peu les dégâts financiers pour la collectivité.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire