Des promesses mais pas encore d’engagement financier pour l’avenir de la centrale à Gardanne

Actualité
le 31 Jan 2020
2

En visite à la préfecture, la secrétaire d’État à la transition Emmanuelle Wargon a confirmé l'abandon du charbon dans deux ans. Ce qui concerne la centrale de Gardanne. Elle annonce vouloir agir pour l'accompagnement des salariés tout en remettant à plus tard le détail du financement. Les acteurs du territoire reconnaissent un point d'étape.

L'enjeu

Emmanuelle Wargon a présidé la signature d'un document pour l'avenir de la centrale et du bassin minier. L'engagement financier de l'Etat pour la transition n'est toujours pas à l'ordre du jour.

Le contexte

Le gouvernement a choisi de bannir le charbon pour la production d'électricité au 1er janvier 2022. L'unité concernée de la centrale de Gardanne sera amenée à être fermée.

L’éclaircie est timide dans le ciel chargé de la centrale thermique de Gardanne. Au 1er janvier 2022, avec ses homologues françaises, elle devra se passer du charbon après une décision gouvernementale de ne plus recourir à cette énergie fossile face au réchauffement climatique. Malgré une visite ministérielle tenue ce jeudi, le gouvernement ne lève toujours […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Jacques89 Jacques89

    Il y a des Ecolos qui ne sont toujours pas sortis de Seveso! Un des plus gros incinérateur d’Europe se trouve à Saint-Ouen l’Aumône, au milieu d’un quartier populaire très dense. S’il y avait des problèmes ça se saurait. Voir l’étude de 2018 https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=5&ved=2ahUKEwjgqvPYuq3nAhVlAWMBHYb2A_UQFjAEegQIBhAB&url=https%3A%2F%2Fwww.airparif.asso.fr%2F_pdf%2Fpublications%2FRapport_docksSaint-Ouen_24102018.pdf&usg=AOvVaw1a6pXnk7inwFwQLVuZfiMk
    Quant à la captation du CO2, c’est encore une démarche expérimentale pratiquée en Islande… l’énergie y est gratuite. A priori c’est la seule condition pour obtenir un bilan positif (ou négatif suivant que l’on se place côté CO2 ou côté énergie).

    Signaler
  2. michel memeteau michel memeteau

    Il ne faut rien lâcher sur ce sujet , ni pseudo biomasse, ni déchets.

    Covertissons cette centrale en photovoltaïque.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire