Michea Jacobi vous présente
Le nouveau piéton de Marseille

Maison d’angles de A à Z

Chronique
le 21 Mai 2016
4

Michea Jacobi est un artiste marcheur qui arpente la ville et, de temps en temps, en fait la chronique. Ecrivain, graveur, dessinateur, il fait un inventaire à hauteur d’homme des curiosités qu’offrent la ville et ses paysages. Il trie ce qu’il voit en suivant les 26 lettres de l’alphabet. Il a ainsi accumulé des garages à la lettre G, des usines pour le U mais aussi des maisons d’angle pour le A qu’il nous propose ce week-end.

Je ne suis pas photographe. Je me déplace dans la ville ou je m’y promène et je fais l’inventaire de ce que je vois avec ce que j’ai sous la main : un crayon, un carnet, un  inoffensif appareil de prise de vue aux vertus et aux dimensions contraires au nom de sa marque, un petit boîtier pas très cher que j’esquinte une fois par an et que remplace tout aussi régulièrement.

Marseille est grande, faire le compte de ses curiosités, ses splendeurs et ses mochetés est une vue de l’esprit. Pour me convaincre que c’est une tâche vraiment impossible, je me suis donné une méthode. J’ai pris 26 thèmes que j’essaie de décliner en 26 clichés, en prenant soin de considérer l’alphabet dans toute son étendue. C’est ainsi que j’ai cherché et cherche encore assez souvent des entrées en K, en U, en W, X ,Y ou Z. C’est comme ça que je vais toujours un peu plus loin et que je fouille notre ville plus à fond, je l’espère.

J’ai commencé par le Z de Zaha, il y a quinze jours. Reprenant les choses par le début, je vous propose aujourd’hui la lettre A, comme maisons d’Angle. En rongeant l’alphabet par les deux bouts nous arriverons peut-être ainsi, si tout va bien, à la treizième et somptueuse loge, la lettre symétrique et centrale, le début et le Milieu du Monde, le M de Marseille.

[aesop_gallery id=”87191″]

(Pour une navigation optimale, cliquez sur les deux flèches qui s’affichent en haut à droite en survolant ce portfolio et découvrez les photos de Michea Jacobi en plein écran)

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Michea Jacobi
Michéa Jacobi est graveur et écrivain. Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages. Chroniqueur à Marseille l’Hebdo pendant plus de dix ans, il a rassemblé ses articles dans un recueil intitulé Le Piéton chronique (Éditions Parenthèses) et il a écrit pour le même éditeur une anthologie littéraire Marseille en toutes lettres.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Bonjour, le sujet a piqué ma curiosité, moi qui marche toujours le nez en l’air, les yeux partout, je trouve cette idée d’ inventaire très intéressante car originale. Marseille offre un nombre certain de ce type de curiosités ; en les mettant côte à côte, par thème, dans un reportage sur le terrain, cela permet de révéler la riche diversité architecturale de notre ville…(pour ne pas dire le “foutoir urbanistique” marseillais 😀 ).
    ce qui me gêne c’est , alors qu’il s’agit d’un article basé uniquement sur des photos, la plupart ne sont pas bonnes… Certes l’auteur précise dès le début qu’il n’est pas photographe, qu’il n’a pas un équipement de pro…(moi non plus)…
    mais quand même, quand on publie un “reportage photo”, voire une “chronique photo”, la maitrise de quelques règles de bases de photographie, ça me semble le minimum (cadrage, lumière,…), un minimum…

    Signaler
  2. Regarder2016 Regarder2016

    Pour le u ,urbanisme s’impose

    Signaler
  3. Ampe Francis Ampe Francis

    je retrouve avec plaisir les observations de Michea Jacobi que j’ai suivies avec grand intérêt dans le feu Marseille l’hebdo. J’ai bien du acheter une vingtaine d’exemplaires de son livre, offerts à des amis.
    J’espère que vous poursuivrez cette relation avec Michea Jacobi.
    Francis Ampe

    Signaler
  4. mrmiolito mrmiolito

    Bon souvenir moi aussi de Michea Jacobi, en particulier d’une expo au CIPM de la Vieille Charité il y a longtemps, qui ne parlait que de galets…
    pour le M de Marseille je pense que l’église des réformés fera l’affaire (même si c’est un peu facile)
    bonne promenade donc,

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire