Pascal Messaoudi vous présente
20 ans en 2020

Elsa Ramon : “Avec les réseaux sociaux, la télé-réalité, on se met une sorte de pression”

Chronique
le 29 Août 2020
0

Un peu adulte, complètement, pas encore. Comment vit-on lorsqu'on a 20 ans en 2020 à Marseille ? Pour cette chronique sonore, le documentariste Pascal Messaoudi part à la rencontre des femmes et des hommes nés en 2000. Elsa Ramon est apprentie. Elle raconte ses premiers pas, le confinement, ce qu'elle aime et ce qui la guide.

Elsa est de Saint-Gabriel (14e), depuis qu’elle y est née. “Comme sa grand-mère et son arrière-grand-mère”. Elle en garde une pointe d’accent et une jolie façon de laisse traîner la voix sur la fin des phrases. À 20 ans, la vie n’est pas seulement de l’inédit à tous les coins de rue. C’est aussi une routine qui s’installe et qu’on apprécie pour ce qu’elle est. “Des choses que je ferai j’espère quand j’aurais plus 20 ans.

Elsa Ramon est apprentie “en tant qu’éducatrice de jeunes enfants”. Un premier pas professionnel qui la rend fière et l’inquiète en même temps. Tout comme l’influence des réseaux sociaux et de la télé-réalité sur les effets d’image de sa génération. Dans ces premiers pas, fait-elle les bons choix ?

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire