La réorganisation des cantines scolaires marseillaises par le menu

Décryptage
le 11 Juil 2024
10

La délégation de service public pour la restauration scolaire à Marseille, confiée en 2018 à l’entreprise Sodexo, arrive à son terme l'année prochaine. La suite se précise avec la publication par la Ville de son appel d’offre. Marsactu passe en revue les nouveautés attendues.

Une agente des cantines marseillaises en 2022. (Photo : JV)
Une agente des cantines marseillaises en 2022. (Photo : JV)

Une agente des cantines marseillaises en 2022. (Photo : JV)

Fin du menu unique dans les cantines marseillaises. À partir de septembre 2025 et pour quatre ans, un écolier sur dix dégustera un repas préparé dans une autre marmite que celles de la cuisine centrale de Pont-de-Vivaux. La mairie a lancé ce vendredi 5 juillet un nouvel appel d’offre pour la gestion de ses cantines. […]
Vous voulez lire la suite ?
Abonnez-vous à Marsactu

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Laure Laure

    Que ceux concernés goûtent bien-bien avant de servir de pareilles assiettes aux enfants!!! En 1 mois d’hôpital et de rééducation en 2023, j’ai perdu 6.5 kgs : la quantité de nourriture qui partait à la poubelle des 53 autres patients qui subissait le contenu des repas, était eeeeenorme. Scandaleux! Certains commandait des plats tlj, surtout des pizzas. Alors, SVP, épargnez nos enfants!!
    Cdlt., JP

    Signaler
  2. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    Bref, une promesse à 10% tenue. Mieux que rien mais bof quand même

    Signaler
  3. 0411 0411

    Super article !

    Signaler
  4. Patafanari Patafanari

    Certains vont découvrir le jeûne intermittent.

    Signaler
  5. penchi penchi

    Et dans les critères: 0% pour le goût ? 0% pour l’équilibre alimentaire ?
    Ces gens qui vont décider de l’attribution des marchés, ont-ils essayé de manger à la cantine ? Savent ils que beaucoup d’enfants ne mangent pas à leur faim, parce que c’est mauvais ? Je pensais que c’était ça la raison n°1 pour arrêter avec Sodexo ou du moins rebattre les cartes. Je croyais naïvement que l’objectif était de mieux nourrir nos enfants. Le bio n’est pas un critère suffisant, encore faut il faire qq chose de bon avec….

    Signaler
    • Alceste. Alceste.

      C’est le problème des idéologues et de leurs idéologies .

      Signaler
    • Regard Neutre Regard Neutre

      @Pinchi
      Je vous invite à lire le règlement de consultation de l’appel d’offre que vous pouvez consulter sur le site de la ville. L’article 6 relatif du jugement des offres note le respect de la qualité des denrées et de la structuration des repas.

      Signaler
  6. LOU GABIAN LOU GABIAN

    JE suis sur que c ‘est meilleur et moins cher et ca fera plaisir au gamin certes pas au parent mais ce sera toujours mieux que les gamins qui crève la faim dans les cantines des écoles a Marseille
    Le pire c ‘est d’écouter les commentaires des cantinières a propos des gamins, j arrête la ca risque de provoquer des grèves
    https://www.laprovence.com/article/food/69742452751902/un-robot-pizzaiolo-autonome-capable-de-faire-80-pizzas-par-jour-rencontre-avec-la-start-up-frenzza-a-arles

    Signaler
  7. Emilie L Emilie L

    Désolée de tordre le cou à une légende urbaine mais les repas servis à nos enfants sont plutôt bons, en tout cas corrects. J’ai pu le tester en vrai en tant que parents délégués. C’est varié, équilibré, copieux. Avec des choses plus ou moins réussies, certes.
    Dans l’école de mes enfants, aucun ne sort le ventre vide, si il n’aime pas il y a du pain, fromage, fruit, yaourt…
    Il y a plein de choses à améliorer avec Sodexo et la gestion des cantines en général mais les attaquer sur le goût et les enfants « affamés » ne me semble le meilleur angle.

    Signaler
  8. BernardMounier BernardMounier

    Le programme du Printemps marseillais évoquait l’étude du retour en régie publique en 2025.
    “Préparer la fin du monopole de la Sodexo, à l’issue du contrat de 2025, en nous appuyant sur l’agriculture locale et sur des cuisines plus proches de nos assiettes. Avant 2025, nous étudierons toutes les alternatives possibles, en particulier le retour à une régie publique avec la mise en place de cuisines centrales municipales par secteur, arrondissement, quartier ou école.”
    Où trouver le lien vers cette étude ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire