Cagoles et càcous séduisent le Robert

À la une
le 7 Juin 2011
1

Ah la bonne nouvelle du début de semaine, fraîche comme une daurade de l’étang de Berre. Nos « càcous » et nos « cagoles » ont réussi à séduire Le Robert (illustré). Enfin ! s’exclame un linguiste dans les colonnes de La Provence ce matin. Eh oui, car nos cagoles existent depuis plus de cent ans sans pour autant avoir réellement dépassé les frontières de la région, souligne Maud Fandre, co-auteure d’un bouquin sur le sujet.

Cette Parisienne a photographié (avec un Marseillais, l’honneur est sauf) certaines de ces femmes l’an dernier. « Nous n’avons pas trouvé d’autres mots pour les désigner et au final, c’est un terme qu’elles préfèrent s’approprier. Mais il n’existe pas une mais des cagoles, il y en a des franchement cra-cra et des super chics, certaines ont des faux sacs Hermès quand d’autres portent de vraies lunettes Armani qu’elles ont payé cher. »

Alors, réductrice la définition du dico qui présente une « jeune fille, jeune femme, qui affiche une féminité provocante et vulgaire » ? Sûrement. En tout cas, ça fait plus pastis/pétanque qu’on the move cette histoire, mais qu’importe, Marseille s’accommode de ses clichés…

Quitte à forcer le trait, la cagole rentre dans le dico au bras de son cacou (l’accent a sauté) et « ses airs de mauvais garçon ». Mais Le Robert ne pose pas LA question : faut-il être un càcou pour aimer les cagoles ? De toute façon, tranche sur son blog le journaliste d’Europe 1 David Abiker, contributeur de l’ouvrage cité plus haut, « on est toujours le cacou d’un autre ou d’une autre. Pour moi, le meilleur càcou c’est celui décrit par IAM dans son tube le Mia… » Alors, on se quitte en chanson en direct sur Radio Chacal.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. liseron duveteux liseron duveteux

    Ce serait très étonnant que les marseillaises apprécient la définition du Robert.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire