Trois ans de prison ferme contre le spécialiste des recours immobiliers abusifs

Tôle
Bref
le 26 Oct 2021
5

Gérard Haddad a été condamné ce mardi par le tribunal judiciaire de Marseille à trois ans de prison ferme, informe La Provence. Assortie de l’exécution provisoire, cette peine lui vaudra très bientôt un séjour derrière les barreaux. L’homme était jugé pour avoir multiplié les recours abusifs contre des projets immobiliers, “des faits graves qui troublent l’équilibre économique” aux yeux du tribunal.

Le tribunal a assorti sa sanction d’une amende de 45 000 euros et d’une interdiction de gérer toute société pour l’homme, aussi connu pour les nombreux taudis qu’il loue. Il devra aussi verser 1,5 million d’euros de dommages et intérêts à une dizaine de promoteurs immobiliers, une somme équivalente à l’argent qu’il leur avait soutiré au fil des ans. Son frère Albert, qui partageait ses activités, était lui aussi poursuivi mais est décédé en juillet, avant le procès.

Source : La Provence
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. RIchard CAGNY RIchard CAGNY

    Ce que je peux en déduire, c est qu il est beaucoup beaucoup plus grave de soutirer 1.5 million à d’honnêtes promoteurs immobiliers mus par le seul intérêt public, que de laisser crever des gens dans des taudis immondes.
    La morale est sauve !

    Signaler
    • Bibliothécaire Bibliothécaire

      ça arrive ça arrive.

      https://marsactu.fr/prison-ferme-pour-des-marchands-de-sommeil-proprietaires-dimmeubles-en-peril/

      Pour les frangins Haddad, ce qu’il faut, c’est mourir avant le procès.

      Ce qu’il reste à savoir pour satisfaire ma curiosité c’est si l’insolvabilité était organisée et si le patrimoine acquis reste dans la famille ou bien si il est confisqué. L’article en lien évoque le fils qui venait chercher l’argent accompagné de son pitbull…

      Signaler
  2. Dark Vador Dark Vador

    Je ne sais pas vous amis lecteurs et abonnés mais ce jugement me f

    Signaler
  3. Dark Vador Dark Vador

    fait un bien fou, quand la justice passe apparemment… Il en faudrait beaucoup de ces jugements, cela rendrait notre fardeau plus léger…

    Signaler
  4. Oreo Oreo

    Je suis d’accord avec Richard Gagny, cette condamnation montre de manière éclatante que quand il s’agit de s’attaquer à des promoteurs la justice est nettement plus efficace que quand il s’agit de marchands de sommeil. Pourtant je vous assure que les services sociaux et les services habitats des collectivités locales connaissent parfaitement ces crapules : ils sont à l’œuvre parfois depuis des décennies. Mais la législation est si confuse, embrouillée, imprécise et disparate entre divers codes – on pourrait croire à dessein- pour définir l’habitat indigne, insalubre, ou en en péril (déjà 3 termes, donc 3 types de procédures !) que la justice est toujours embarrassée, entravée et à la peine pour poursuivre ces crapules. Du coup : rien ne se passe, la justice finit par enterrer les dossiers et ils continuent d’encaisser les loyers (merci la CAF). C’est un peu comme les révélations sur les filous qui se gobergent dans les paradis fiscaux : on nous sort tous les 2 ans un scoop sur les centaines de milliers de comptes scandaleusement planqués sous les tropiques à l’abri du fisc, mais rien de plus simple -pour les gros poissons- que d’utiliser des filières parfaitement légales pour “optimiser” leur patrimoine illégal via des sociétés off-shore.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire