Au quartier Saint-Menet, la décharge illégale « qui saute aux yeux »

DéCHARGE
Bref
Élodie Crézé
25 Avr 2016 9

« De l’A50, elle saute aux yeux. Le stade de la Pépinière (11e) et ses abords sont devenus la plus grande décharge illégale de Marseille », rapporte La Provence. Depuis un an et une plainte déposée le 25 avril 2015 par le service de sport de la Ville pour des dépôts illégaux, « les gars ne se cachent même pas pour dépoter […]. L’autre jour, ils n’ont pas pris le temps de s’arrêter, ils ont déversé leur merde en roulant », rapporte un certain Johnny, témoin des jets d’ordures quotidiens.

Gravats, pneus, déchets verts, panneaux d’amiante et bidons de produits chimiques : les coupables sont tout autant des particuliers que des entreprises. La situation n’est pas prête de changer, à entendre l’adjoint aux sports Richard Miron (LR) qui estime que « ce n’est pas une priorité. On nettoiera quand on saura quoi faire du site ». En 2015, la mairie du 11e et 12e avait demandé l’expulsion des gens du voyage – qui s’étaient installés faute de place sur un terrain légal -, apparemment davantage soucieuse à l’époque de libérer le lieu.

Source : La Provence

A la une

Crédit : Feriel Alouti
Ce musée colonial que personne ne visitera pendant les journées du patrimoine
On pourrait le surnommer le "musée caché". Pour le dénicher, il faut, derrière la gare Saint-Charles, passer les grilles de l'université Aix-Marseille, atteindre la...
Stéphane Ravier (RN) profite de la cacophonie ambiante pour lancer sa campagne municipale
Il est "candidat depuis cinq ans et demi" et il en est fier. Le soir de son élection à la tête de la mairie...
« Si on agit sur toutes les cités en même temps, on est sûr de ne rien faire »
Où en est-on du plan Intiative Copropriétés, lancé il y a près d'un an par Julien Denormandie à Marseille ? À lire Bâtiactu, ce...
La station de métro Gèze n’ouvrira pas en septembre
Martine Vassal avait raison de se refuser à avancer la moindre date. Mais son vice-président délégué aux transports Roland Blum n'a pas eu cette...
Bus secret de la RTM : on l’appelait « la clandestine »
"Je te conseille plus de prudence quant aux dates de mise en service que tu annonces." La réponse émane d'Eugène Caselli, ancien président socialiste...
Un chantier ferroviaire lyonnais éloigne le port de Marseille de ses clients
Aller vite et être fiable. Voici pour résumer le credo des ports européens pour devenir le point d'entrée des marchandises venues d'autres continents. Un...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Je résume. Nettoyer, « ce n’est pas une priorité ». Expulser les gens du voyage, c’en est une. Serait-ce une synthèse de l’action municipale ?

    Et quand l’adjoint « aux sports » (sic) dit ne pas savoir « quoi faire » d’un stade, je me perds en conjectures…

    Signaler
  2. BlaahBlaah

    Ca dérange moins quand c’est de la saleté de souche, n’est-ce pas.

    Signaler
  3. toinetoine

    Merci à Marsactu d’avoir fait une brève sur ce sujet. Comme des milliers d’automobilistes, je passe chaque jour devant ce terrain devenu une décharge et ne peut que regretter l’abandon total des pouvoirs publics sur cette « zone ».
    Je trouve d’ailleurs hallucinant pour ne pas dire consternant les propos de R. Miron! Il parait désormais évident qu’avec de tels élus, les tags et autres encombrants qui pullulent jour après jour et défigurent notre ville ont encore de beaux jours devant eux.

    En restant sur le même sujet, savez-vous qui est en charge du nettoyage des abords des autoroutes A7 /A50 et A55 , notamment quelle structure à la charge d’effacer les innombrables tags qui jonchent les bas cotés de nos autoroutes? Ce serait intéressant de comprendre pourquoi nos autoroutes intra-urbaine ne sont que rarement nettoyées et qui est en charge de ça (CG ou Métropole? ). Merci.

    Signaler
    • TrésorierTrésorier

      Normalement c’est la DREAL, c’est à dire l’Etat.

      Signaler
  4. LaPlaine _LaPlaine _

    Oui vous n’avez pas rêvé, c’est un élu responsable qui parle. Ceci étant dit c’est dans la droite ligne des réponses habituelles frappées d’intelligence et de réflexion. L’adjointe qui disait que finalement les rats avaient une utilité car ils « traitaient » une partie des ordures et n’étaient jamais en grève eux… Le premier adjoint à propos du Vieux Port, boooaâaah il est pas si sale que çà. Y a pas à dire c’est pas l’empire des lumières…
    Pour les tags et l’entretien, je pense que tout le monde ici a baissé les bras…

    Signaler
  5. barbapapabarbapapa

    A voir la façon ordonnée dont les gravats ont été étalés sur ce terrain, j’étais persuadé qu’il s’agissait d’une volonté municipale ou d’un propriétaire privé qui ne voyait pas d’autre solution pour empêcher les « gens du voyage » de s’y installer. Si cette décharge est illégale, il y a forcément concussion, ou très grave inertie.

    Signaler
  6. Regard NeutreRegard Neutre

    La ville applique la théorie de la figue mûre. Ses services attendent qu’elle tombe et se dessèche, ne bougeons pas ne touchons rien. Quand le seuil de l’inacceptable sera atteint , les pouvoirs publics interviendront,mais le m

    Signaler
  7. Regard NeutreRegard Neutre

    mais le mal sera fait et le coût de la remise en état des lieux sera alors exorbitant. Le tri, l’élimination des sols pollués en hydrocarbure, les matériaux en amiante et autres déchets de toute nature à acheminer sur un site spécialisé seront évidemment à la charge du contribuable. Que fait la police municipale de la propreté ? Que font les services municipaux responsables de la gestion du patrimoine communal? En fait s’agissant de la propreté , le coût reviendra in fine en héritage à la Métropole…Tout fout le camp…M.MIRON ne compte pas, les dépenses publiques de Marseille sont saines…

    Signaler
  8. TrésorierTrésorier

    Je suis désolé, mais pour une fois, l’article de La Provence est plus clair, complet et juste que celui de Marsactu.

    D’après cet article, cet ex terrain de sport n’est plus aux normes, est inondable, avec des sols pollués et il n’a plus vocation a être utilisé par le service des sports qui en est le « <> » actuellement.

    Le terrain est en attente de réaffectation. Dou le peu d’empressement des divers services municipaux….

    Par contre, rien ne justifie qu’on laisse s’installer le foutoir sur une propriété communale. Ce sont les contribuables qui payeront la note au final. Gestion scandaleusement lamentable, comme de coutume.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire