Prêt à une grève de la faim, le directeur du Toursky obtient une rallonge de la Ville

Accord
Bref
le 11 Sep 2019
5

Jean-Claude Gaudin annonce ce mercredi qu’il va demander au conseil municipal du 16 septembre d’ajouter 85 000 euros à la subvention annuelle accordée au Toursky (3e). Directeur du théâtre de Saint-Mauront, Richard Martin, qui a été reçu dans la journée, menaçait depuis mai de démarrer une grève de la faim (lire notre article). Cette « entrée en résistance contre la Ville de Marseille » était prévue ce vendredi à l’issue d’une soirée de soutien.

La subvention au Toursky reviendra donc au niveau des 1 030 000 euros reçus en 2016. En revanche, le maire de Marseille assure que Richard Martin a, selon la Ville, « convenu » qu’il ne pouvait revenir sur l’engagement « de ne pas solliciter de financement supplémentaire […] pour le fonctionnement de l’Espace Léo-Ferré », dont la construction a été payée par la Ville. Au printemps la direction du théâtre réclamait « a minima 200 000 euros » pour cette salle qui a selon elle « mis en difficulté » la structure.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapabarbapapa

    Richard Martin connaît bien son bonhomme, qui se cague quand quelqu’un montre les dents…

    Signaler
    • lilicublilicub

      Richard Martin connait surtout bien la chanson… Un sacré maitre-chanteur.. et 1 030 000 Euros ca ne fait jamais que 2060 RSA..

      Signaler
  2. petitvelopetitvelo

    Si cela profite avant tout au public, pourquoi pas

    Signaler
  3. ALIBIALIBI

    1/ ça dépend les dents de qui ?
    2/ c’est qui son public ?
    3/ il va falloir penser à une menace de grève de la faim pour que le Grenelle sur les violences conjugales nous fasse bénéficier à Marseille d’une manne Gaudienne… vas-y Jean-Claude n’hésites pas, les BDR ne sont jamais que le deuxième département le plus touché !!!!
    4/ désolée pour le changement de sujet !

    Signaler
  4. ALIBIALIBI

    en fait, je vois qu’il faudrait surtout faire une grève pour que dans les théâtres comme dans tous les autres secteurs professionnels, on ne soit pas obligé de travailler jusqu’à 76 ans et plus.
    il y a toujours un moment où il faut savoir s’arrêter, hein Jean-CLaude !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire