Plus aucune pollution repérée au large des calanques, mais la préfecture reste mobilisée

RAS
Bref
Julien Vinzent_
27 Oct 2018 3

Ce samedi, sept navires ont patrouillé entre le Frioul et La Ciotat, “sans repérer de matière polluante, a annoncé le préfet Pierre Dartout lors d’une conférence de presse. Ces observations ont été confirmées par un survol en hélicoptère et en avion.” Le 7 octobre, une collision entre deux navires au large de la Corse a causé une pollution importante sur les plages du Var. Deux jours après qu’une nappe d’hydrocarbures a été aperçue au large du parc national des Calanques (lire notre article), dont 150 kilos ont été ramassés par un navire. La situation semble donc rassurante.

“Mais pour autant cela ne nous démobilise pas, nous restons prêts à gravir d’un échelon si nécessaire et mobiliser des moyens supplémentaires”, a assuré Pierre Dartout, qui se rendra à La Ciotat demain matin. Pour l’heure, seule la calanque de Figuerolles aurait été atteinte, où 1,5 litre a été ramassé par les services municipaux de La Ciotat, et dans une moindre mesure une anse de l’île Verte. “Il est possible que nous observions encore quelques hydrocarbures de manière très limitée”, a prévenu le préfet.


A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Input-OutputInput-Output

    Ouf. Heureusement que la France est protégée par des frontières invisibles mais impénétrables, comme pour le nuage chimique de Tchernobyl…

    Signaler
    • LNLN

      Il était pas chimique le nuage mais surtout radioactif…
      Mais vous avez raison, les frontières sont imperméables et étonnamment tout s’est arrêté à Figuerolles.
      Rien à Cassis, rien dans les calanques. Peut-être est-ce à cause du vent ? Il a beaucoup tourné hier : sud, puis sud-est puis ouest puis sud à nouveau…. ce qui aurait dû tout ramener à la terre.
      Ah ! Un bon Mistral et tout repart à l’envoyeur! C’est Jean-Clôôôôôde qui va être content , il l’a toujours dit “le mistral, ca nettoie tout”

      Signaler
  2. LNLN

    Le vent de sud a vraiment bien soufflé ces derniers jours et voilà la pollution qui vient de s’échouer sur les plages entre Cassis et Sormiou.
    Autant dire que toutes les calanques sont donc impactées. Galettes ou pas va-t-en savoir comment retirer tout ca des roches, des criques, des planes et autres galets sur la côte comme sur les îles.
    On avait les boues rouges par le fond, les égouts de Cortiou sur le flanc, les incendies sur la terre et voilà le fioul par la mer. On rajoute la surpopulation touristique (bâteaux et pietons) et bien d’autres désagréments.
    Va pas rester grand chose de naturel

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire