Nicolas Hulot fait appel en faveur de la centrale biomasse de Gardanne

signaux
Bref
le 7 Juil 2017
4

Le préfet des Bouches-du-Rhône l’a annoncé ce matin en séance plénière du conseil régional : le ministre de la transition écologique souhaite faire appel de la décision du tribunal administratif empêchant l’exploitation de la centrale biomasse de Gardanne. Nicolas Hulot soutient ainsi le recours qu’avait déjà déposé Uniper, l’exploitant de la centrale. Un soutien qui fait suite à l’annonce hier de la fin des centrales à charbon voulue d’ici à 2022 par le ministre, et qui touchera Uniper dans cet autre pan de son activité.

La décision datée du 8 juin annulait l’autorisation préfectorale d’exploitation de la centrale. Le tribunal administratif estimait que les études d’impact de la future tranche biomasse (fonctionnement au bois de récupération et bois d’origine forestière) étaient insuffisantes concernant la pression sur la forêt méditerranéenne et sur le niveau d’émission de particules fines dans l’atmosphère. La centrale dispose actuellement d’une autorisation d’exploitation provisoire.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. CAN.CAN.

    Faire appel pourquoi ?
    Pour une centrale biomasse qui de toute façon n’est toujours pas en état de fonctionner ?
    Pour nier l’évidence d’une nécessaire étude d’impact couvrant la véritable zone d’impact et non pas seulement la zone immédiate de l’usine ?
    Alors pourquoi ? Au nom de l’emploi, argument qui vaut toutes les indulgences au détriment de la Santé Publique ?
    C’est à se demander si l’analyse ne s’arrête t’elle pas à la simple lecture du mot éminemment sympathique de biomasse et que la rigueur des Parfaits pisse-froids soit outrepassés.

    Signaler
    • corsaire vertcorsaire vert

      Peut être que Hulot ne sait pas ce que veut dire » biomasse » ?
      et boues rouges sait- il ? en visitant Gardanne peut être en apprendrait il davantage ?

      Signaler
  2. TaramaTarama

    Hulot s’est engagé dans un bien mauvais chemin en acceptant de rentrer dans ce gouvernement…

    Signaler
  3. Dark VadorDark Vador

    Dès que N. Hulot aura un début d’indigestion à force d’ingérer de trop nombreuses couleuvres, il quittera le gouvernement. Sans doute au cours de l’année prochaine. Cela dit, tous les écologistes qui ont voulu participer à un gouvernement se sont brûlés les ailes, persuadés de pouvoir transformer les choses « de l’intérieur », aucun, hélas, n’y est parvenu. Notre ami Nicolas devra lui aussi remballer ses projet et ses promesses… Constat triste et amer d’une impossible politique écologique digne de ce nom, qui se fracasse inéluctablement sur la « réalité » nous dit-on… 🙁

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire