La justice annule l’autorisation d’exploitation de la centrale biomasse de Gardanne

Débranchée
Bref
Julien Vinzent
8 juin 2017 0

La centrale biomasse de Gardanne sera-t-elle mise en service un jour ? Le tribunal administratif a annulé ce jeudi l’autorisation d’exploitation délivrée par le préfet en 2012, pour cette chaudière géante qui était encore en cours de test.

Saisie par plusieurs parcs naturels régionaux et des associations, la justice a estimé que l’étude d’impact de l’industriel Uniper ne prenait pas suffisamment en compte les effets de l’approvisionnement important en bois nécessaire afin d’alimenter la centrale, la plus grande de France. « Cette  insuffisance de l’étude d’impact, qui revêt un caractère substantiel, a eu pour effet de nuire à l’information complète de la population à l’occasion de l’enquête  publique, en ce qu’elle occulte un point essentiel de l’impact du projet sur l’environnement ; qu’elle a également eu pour  effet  de  nuire  à  l’analyse par l’administration  de  l’impact  du  projet  en  cause », cinglent les juges.

Il s’agit d’un des enjeux de débat forts de la campagne des législatives dans la 10e circonscription, sur un site où plane la menace d’une fermeture des tranches fonctionnant au charbon. Soutenu financièrement par l’État dans le cadre d’un appel à projets lancé en 2010 par le ministre de l’Industrie et de l’Énergie, ce projet a rapidement rencontré une vive opposition d’élus locaux, dont le député François-Michel Lambert, auteur d’un rapport parlementaire sur la biomasse. Rémy Carrodano, président du Collectif Vigilance Gaz de Gardanne-Pays d’Aix, l’une des associations porteuses du recours victorieux, est par ailleurs candidat sous l’étiquette EELV …

0
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire