La Manif pour tous conteste une subvention municipale pour l’Europride 2013 à Marseille

Attaque
Bref
Jean-Marie Leforestier
8 Fév 2018 0

“On lâche rien” était leur slogan contre le mariage des couples homosexuels. La Manif pour tous a défendu ce jeudi devant le tribunal administratif de Toulon sa requête en annulation de la subvention attribuée par la Ville de Marseille pour l’organisation en 2013 de l’Europride, marche européenne des fiertés LGBT. “La commune ne pouvait légalement s’engager dans un débat politique national, étant rappelé que l’un des objectifs principaux annoncés de la manifestation était l’obtention du mariage homosexuel et que la loi n’avait alors pas encore été adoptée”, a défendu l’avocat de l’association André Bonnet, cité par l’AFP.

A l’audience, le rapporteur public a conclu au rejet de la demande. A l’époque, la mairie de Marseille avait justifié l’octroi de cette subvention de 100 000 euros par “la fréquentation touristique plus qu’importante” que devait générer l’événement étalé sur dix jours en pleine capitale européenne de la culture. Elle estimait que celui-ci permettait d’inscrire Marseille comme “une métropole de premier plan, généreuse et ouverte à tous”. L’événement avait finalement viré au fiasco avec l’annulation de nombreux événements et une gestion financière peu vertueuse qui avait débouché sur la liquidation de l’association organisatrice.

Source : AFP

A la une

Le sort de la reconversion “écologique” de Total la Mède se joue actuellement au parlement
Un "moment important", lit-on sur le compte Twitter du député des Yvelines (78) Bruno Millienne. Vendredi 16 novembre, cet élu Modem est parvenu à...
Le commissaire enquêteur s’oppose sévèrement au projet d’hôpital privé de Saint-Barnabé
En trois petites pages et sept arguments implacables, le commissaire enquêteur Yann Le Goff rend un avis défavorable au projet d'hôpital privé qui doit...
Habitat en péril : le réveil soudain de la mairie pousse 1130 Marseillais hors de chez eux
Depuis le drame de la rue d'Aubagne, 1134 personnes ont été évacuées de leur logement. Sur le terrain, victimes ou fonctionnaires, personne ne nie la...
Effacée à Marseille, Valérie Boyer tient à la ligne dure nationale
Valérie Boyer, ancienne élue à la rénovation urbaine, n’a pas pris la parole pour évoquer le drame de la rue d’Aubagne, survenu le 5...
À Air-Bel, les nouvelles canalisations ne noient pas la défiance des habitants
Novembre 2018, à Air-Bel, pause cigarette pour quatre ouvriers devant l'entrée du bâtiment 38. La porte est maintenue ouverte par des tuyaux noirs. "C'est...
Le projet de la piscine d’Euroméditerranée prend l’eau
Il fait partie des arguments avancés par la ville de Marseille, lorsque les critiques concernant le manque de piscines municipales se font trop vives....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire