Les McDos poursuivent leur combat devant tribunal correctionnel

Rebelote
Bref
Violette Artaud
9 Nov 2018 0

Ralph Blindauer, avocat des salariés des McDonald’s marseillais de l’unité du franchisé Jean-Pierre Brocchiero, vient de déposer une citation directe au tribunal correctionnel pour extorsion. Cette citation vise Jean-Pierre Brocchiero mais aussi Mohamed Abbassi (lire son portrait), le repreneur, ainsi que McDonald’s France. Il leur est reproché d’avoir mis le départ du syndicaliste FO Kamel Guemari comme condition sine qua non à la reprise de l’établissement de Saint-Barthélémy.

“Deux courriers ont été envoyés aux salariés, détaille l’avocat. L’un, d’Abbassi, dit “je suis d’accord de reprendre le restaurant de Saint-Barthélémy, mais seulement si quatre membres de la direction quittent leurs postes, dont Kamel Guemari”. L’autre, de Brocchiero complète “Si Abbassi ne reprend pas, on fermera le restaurant” C’est une extorsion du départ de Kamel”.

Alors que la justice a autorisé la cession de cinq des six restaurants de cette unité, elle a interdit le projet de cession initialement prévu pour celui de Saint-Barthélémy qui devait être reconverti fast-food asiatique et halal. Pour les salariés, ce projet n’était qu’une “escroquerie visant à écarter un restaurant qui est un des rares noyaux de la contestation syndicale dans la planète McDo”. Le tribunal de grande instance devra trancher sur le nouveau projet de reprise de Mohamed Abbassi le 29 novembre. Quant au tribunal correctionnel, les salariés et leur avocat attendent désormais un calendrier.

Source : La Provence

A la une

Bernard Tapie veut licencier le principal syndicaliste de La Provence
La scène se déroule non pas à Marseille mais à Paris d'où Bernard Tapie dirige son journal, La Provence. L'actionnaire principal tient ses conseils...
Habitat indigne : l’État et les collectivités rejouent leur éternel ping-pong
"Jean-Claude, cela serait bien que nous appelions Julien Denormandie et Jacqueline Gourault lundi matin. Je la connais bien, elle était au Sénat avec moi"....
Violences à la marche de la colère, manifestants et policiers se rejettent la faute
Fierté et déception. C'est dans cet état d'esprit que les organisateurs de la marche de la colère faisaient le bilan devant la presse. Fierté...
Un nuage de lacrymo trouble la colère des Marseillais
Un énorme nuage de lacrymogène en guise de réponse à la contestation pacifique. À 19 h 30, une partie des 8000 manifestants comptés par la police...
Emportée par la vague #BalanceTonTaudis la mairie tente de garder la tête hors de l’eau
"Depuis que ça a été lancé, c'est une avalanche. Ça noie complètement le service gestion des risques parce qu'on est appelé de partout." Ce week-end,...
Avec le drame de la rue d’Aubagne, la Ville au cœur d’une nouvelle tempête judiciaire
Personne n'aurait pu imaginer une telle fin. Alors que son dernier mandat entame son dernier tournant, Jean-Claude Gaudin se trouve au cœur d'une nouvelle...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire