Les McDos poursuivent leur combat devant tribunal correctionnel

Rebelote
Bref
Violette Artaud
9 Nov 2018 0

Ralph Blindauer, avocat des salariés des McDonald’s marseillais de l’unité du franchisé Jean-Pierre Brocchiero, vient de déposer une citation directe au tribunal correctionnel pour extorsion. Cette citation vise Jean-Pierre Brocchiero mais aussi Mohamed Abbassi (lire son portrait), le repreneur, ainsi que McDonald’s France. Il leur est reproché d’avoir mis le départ du syndicaliste FO Kamel Guemari comme condition sine qua non à la reprise de l’établissement de Saint-Barthélémy.

“Deux courriers ont été envoyés aux salariés, détaille l’avocat. L’un, d’Abbassi, dit “je suis d’accord de reprendre le restaurant de Saint-Barthélémy, mais seulement si quatre membres de la direction quittent leurs postes, dont Kamel Guemari”. L’autre, de Brocchiero complète “Si Abbassi ne reprend pas, on fermera le restaurant” C’est une extorsion du départ de Kamel”.

Alors que la justice a autorisé la cession de cinq des six restaurants de cette unité, elle a interdit le projet de cession initialement prévu pour celui de Saint-Barthélémy qui devait être reconverti fast-food asiatique et halal. Pour les salariés, ce projet n’était qu’une “escroquerie visant à écarter un restaurant qui est un des rares noyaux de la contestation syndicale dans la planète McDo”. Le tribunal de grande instance devra trancher sur le nouveau projet de reprise de Mohamed Abbassi le 29 novembre. Quant au tribunal correctionnel, les salariés et leur avocat attendent désormais un calendrier.

Source : La Provence

A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire