Les élus socialistes du 15/16 veulent remettre Ghali dans les discussions des municipales

Divisés
Bref
le 13 Nov 2019
8
Nadia Boulainseur, Henri Jibrayel et plusieurs élus des 15 et 16e arrondissements. (Image LC)

Nadia Boulainseur, Henri Jibrayel et plusieurs élus des 15 et 16e arrondissements. (Image LC)

Après les conseillers municipaux socialistes Annie Lévy-Mozziconacci et Patrick Mennucci, c’est au tour des élus d’arrondissements des 15e et 16e de faire entendre leur mécontentement à l’encontre du Printemps marseillais. Pour ces proches de Samia Ghali, sénatrice et maire honoraire du secteur, qui n’était pas présente, le mouvement d’union de la gauche et de la société civile en vue des élections municipales de mars les a mis « sur la touche » et travaille dans l’opacité à l’égard des militants socialistes. Ils ont ce mercredi matin convoqué la presse, à la veille d’un conseil fédéral du parti, mais aussi d’une réunion de conciliation entre partis de gauche locaux menée par Jean-Luc Mélenchon.

Ces élus remettent en cause le mandat attribué par le bureau national du parti socialiste à Benoît Payan pour mener les négociations et interpellent le premier secrétaire du PS, sans réponse jusqu’ici. Problème, leur leader, Samia Ghali, a très tôt déclaré qu’elle n’était pas intéressée par une stratégie d’union de la gauche et n’a plus de carte PS. Cela n’empêche pas ses soutiens de défendre sa légitimité à peser dans les débats. « C’est Samia Ghali qui a gagné le seul secteur à gauche en 2014 », plaide l’ancien député Henri Jibrayel, qui voit la sénatrice comme meilleure option pour mener la campagne. Quant à la possibilité de changer d’étiquette si cette dernière partait sous les couleurs de LREM, les socialistes des 15/16 préfèrent ne pas se prononcer.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Si j ai bien compris, ils reprochent aux autres élus de gauche, et au PS, d avoir « mis sur la touche » une personne qui n est plus au PS et qui ne veut pas de l union des partis de gauche ?
    Pas très cohérent tout ça.

    Signaler
  2. gastor13 gastor13

    Si on les a mis sur la touche c’est peut-être à cause de leur inutilité et de leur nuisance à un vrai réveil de la gauche ! Dehors tous ces élphants, de droite ou de gauche. Place à des gens qui veulent bosser pour sortie Marseille de l’ornière et pas à des gens qui veulent continuer à profiter d’une rente de situation.

    Signaler
  3. dutherage dutherage

    Samia Ghali n’est plus adhérente au PS et lorgne plus vers la droit que vers la gauche ! Quand à Henri Jibrayel il suffit d’aller lire sa page wikipédia pour comprendre pourquoi il n’est pas le bienvenu ! « Le 19 décembre 2014, il est mis en examen pour abus de confiance et prise illégale d’intérêts. Le juge d’instruction souhaitant connaitre les conditions de paiement de quatre mini-croisières organisées par Henri Jibrayel. Le 3 août 2018, il est renvoyé devant le tribunal correctionnel, pour abus de confiance et prise illégale d’intérêts. »

    Signaler
  4. Phil from Mars Phil from Mars

    Ghali se vendra au plus offrant. Et ce que pensent les quelques militants PS du ..on s’en fout…Je n’oublierai jamais le champagne sablé par ces mêmes militants le soir de la victoire de Narducvi grâce à sa trahison et son alliance avec Gaudin aux dernières municipales…Ces gens là avant d’être militants sont clientélistes…

    Signaler
  5. Tarama Tarama

    « Alors que revoilà la sous-préfète ! » (et Henri Jibrayel).

    Signaler
  6. leravidemilo leravidemilo

    Encore un truc à la Michel Audiard : « les proches de Ghali osent tout, c’est à ça qu’on…. » La pauvre Samia aurait été écartée du processus d’union; Rien de moins!
    _ Elle a déclaré publiquement qu’elle ne se sentait pas concernée par la chose.
    – Elle n’a pas repris sa carte au P »S » cette année, après quelques décennies, et l’a fait savoir publiquement.
    – Cette plaisanterie du conseil fédéral convoqué pour la chose a été demandée par A Levy Mozziconacci, c’est P Mennucci qui l’a indiqué ici même. Et celle ci, pourtant candidate P »S » aux législatives, s’était publiquement ralliée à Macron, avant le 1er tour des présidentielles, après avoir fait acte de présence à son meeting marseillais du 1er avril, et avoir pris pour suppléant un militant En Marche, Jean Marc Maini. (article Marsactu du 18/04/17 « candidate PS aux législatives, A.L.M officialise son soutien à Macron »)
    – N’en jetez plus, la cour est pleine!
    C’est sans doute qu’il y a de la friture sur la ligne de Muselier, qu’elle s’inquiète du ralentissement des marcheurs, proches du sur place; ou encore qu’elle se sent mal dans la prochaine attribution des 8 têtes de listes de secteur par le zigue du groupe S.O.S. (Qui a d’ailleurs déjà dépassé son délai de trois semaine par rendre sa copie)
    Dur dur la politique; On se fait son scénario, mais la réalité résiste…
    Quant au ci devant député Jibrayel, lui même empêché pour affaire (juridique) en cours, le voir siéger en spécialiste du repêchage…. Il se spécialise surtout en erreur de casting.

    Signaler
  7. Pascal L Pascal L

    Samia Ghali, elle n’est pas candidate dans le 7e là où elle habite ??? Pas confiance dans ses voisins ???

    Signaler
  8. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Le PS marseillais a fait exactement tout ce qu’il fallait pour en arriver là où il en est aujourd’hui. Il est plus que responsable de l’état de la gauche ici.

    Au lieu de chouiner et de ressortir de la naphtaline un Jibrayel qui ne rehaussera guère sa crédibilité (et pourquoi pas une Andrieux ?), il devrait se taire, faire une sévère introspection, et nettoyer les écuries d’Augias. Et éventuellement essayer de trouver quelques idées plutôt que de défendre la carrière d’Untel ou d’Unetelle.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire