Les Bouches-du-Rhône, deuxième département où le Covid-19 circule le plus

Accélération
Bref
le 13 Août 2020
1
Des internes en médecines et des infirmières permettent de réaliser les prélèvements. Photo : Emilio Guzman

Des internes en médecines et des infirmières permettent de réaliser les prélèvements. Photo : Emilio Guzman

Passées au niveau de vulnérabilité « modéré » la semaine dernière, les Bouches-du-Rhône voient la circulation du Covid-19 s’accélérer. Dans le département, le taux d’incidence, qui recense le nombre de cas positifs sur sept jours, s’élève à 43,5 cas positifs pour 100 000 habitants explique La Provence. Le deuxième taux le plus élevé derrière Paris (50,6 pour 100 000 habitants), alors que sur l’ensemble de la région la circulation du Covid-19 reste maîtrisée (15,9 pour 100 000 habitants).

À l’image de la CMA-CGM à Marseille, le nombre de clusters dans les entreprises augmente dans la région. Une hausse qui ne se répercute pas, pour l’instant, en nombre de cas graves. « Aux urgences, on en diagnostique quelques-uns par jour, aussi bien à l’hôpital de la Timone qu’à l’hôpital Nord. Il y a quelques cas d’infections pulmonaires, nécessitant une hospitalisation, entre 0 et 5 par jour pour l’AP-HM », explique à Mediapart, le professeur Antoine Roche, chef du service des urgences de l’AP-HM. 283 personnes sont actuellement hospitalisées dans l’ensemble du département. Et si le nombre de cas positif augmente davantage chez les 20-40 ans, les cas graves concernent surtout les personnes âgées de plus de 60 ans.

Source : La Provence et Mediapart

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Haçaira Haçaira

    Ça étonne quelqu’un ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire