Un foyer épidémique de Covid 19 déclaré au sein de la tour CMA-CGM à Marseille

Info Marsactu
le 6 Août 2020
10

Le premier armateur français doit faire face à la découverte d'un cluster de Covid 19 au sein de la tour qui abrite son siège à Arenc. D'ordinaire, plus de 2500 personnes y travaillent au quotidien. Huit cas positifs ont été révélés et le dépistage se poursuit dans les étages concernés. Les syndicats demandent la généralisation du télétravail.

La tour CMA CGM dans le quartier d'Arenc, à Marseille. (Image BG)

La tour CMA CGM dans le quartier d'Arenc, à Marseille. (Image BG)

Un, deux, trois… C’est à partir de ce nombre de cas de personnes positifs au Covid 19 que les autorités sanitaires emploient le terme désormais banal de “cluster”. Un nouveau foyer épidémique marseillais vient ainsi d’être découvert au sein de la tour CMA-CGM, le siège du premier armateur français qui accueille en temps ordinaires plus de 2500 salariés. Cela en fait le premier employeur privé de la ville, qui plus est, en un seul lieu. Aux trois premiers cas identifiés en fin de semaine dernière viennent de s’ajouter cinq nouveaux cas positifs ce jeudi, selon nos informations, non confirmées par la direction. Une situation suivie de près par l’agence régionale de santé.

“Depuis le vendredi précédent, la rumeur courait qu’il y avait des cas positifs dans la tour, raconte Jeanne*, une salariée qui souhaite garder l’anonymat. Mais personne ne nous l’a confirmé avant un mail de la direction mardi soir”. Un courriel interne de la direction à l’ensemble des salariés du siège que Marsactu a pu consulter et qui confirme le nombre de cas. Mais n’emploie pas le terme de cluster.

Chère collaboratrice, cher collaborateur,  

L’épidémie de COVID 19 est toujours active sur le territoire et nous devons continuer à faire preuve d’une grande discipline collective tant dans le cadre professionnel que personnel. Nous vous informons qu’à ce jour 3 cas de COVID 19 ont été détectés parmi nos collaborateurs au sein de la Tour. Afin de protéger votre santé et votre sécurité, toutes les mesures nécessaires ont été prises selon les modalités suivantes conformément aux directives du gouvernement :

1)      Isolement des salariés testés positifs et de tous les collaborateurs qui ont eu un contact direct * après une enquête diligentée sous la supervision du service médical ;

2)      En plus du clean desk habituel, une désinfection élargie et spécifique des postes de travail a été réalisée.

D’après les informations que nous avons recueillies, les trois cas concernent des salariés qui travaillent dans deux étages distincts de la tour. Les collaborateurs ayant été en contact avec les personnes testées positives étaient au nombre de 46 en fin de semaine, et seraient désormais 65. Ils ont été invités à rester chez eux, en télétravail, et à se faire tester. Selon le témoignage d’un salarié en poste au même étage qu’un des cas positifs, un membre de la direction est venu informer oralement de la situation dès ce lundi.

Recours limité au télétravail

Les mesures sanitaires ont suivi l’annonce officielle, le mercredi. “Je sais qu’au moins la moitié l’étage est en télétravail avec demande de faire le test, explique ce salarié, également sous couvert d’anonymat. En gros, il s’agit du service concerné, quelques personnes qui ont été en contact direct et prolongé avec les salariés concernés. S’ajoutent les personnes à risques de l’étage qui en ont fait la demande“. Cette procédure n’a pas été élargie aux personnes en contact indirect avec les intéressés, au grand dam de certains salariés.

“Je ne comprends pas qu’on ne généralise pas le télétravail, s’insurge Jeanne. Cela a très bien fonctionné pendant les trois mois de confinement et personne ne s’en est plaint. Pire, la moitié des salariés qui travaillent dans les agences à l’étranger sont en télétravail. Alors pourquoi pas nous ?”  D’autres salariés interrogés fustigent “une culture du présentéisme” très ancrée au sein de l’entreprise.

Pour l’heure, la direction s’est bornée à rappeler la nécessité de maintenir les gestes barrières en appelant à utiliser systématiquement le masque dans les couloirs et respecter les plages horaires d’accès au restaurant d’entreprise. Des mesures déjà en vigueur depuis le déconfinement mais plus ou moins respectées, selon les témoignages que nous avons recueillis. Le port du masque serait obligatoire dans la partie de l’étage où deux des trois premiers salariés atteints travaillent. Mais ces mesures de prévention ne sont pas suffisantes pour rassurer les salariés présents.

Points d’inquiétude

“Il y a de nombreux endroits où la contamination est possible, à commencer par les sanitaires, explique Jeanne. La direction a mis à disposition du gel hydro-alcoolique, mais nous dépendons tous de la bonne volonté des uns, des autres. Ce n’est pas suffisant”. Cette salariée met également en doute le nettoyage des bureaux au point qu’elle entreprend de faire le ménage du sien tous les matins. D’autres salariés pointent les ascenseurs et leurs claviers numériques comme point de contact possible.

Une première réunion a eu lieu avec les syndicats mercredi pour exposer les mesures prises avant une réunion extraordinaire de la commission de sécurité, de santé et des conditions de travail, l’ancien CHSCT ce jeudi après-midi pour faire le point sur le foyer épidémique. Selon nos informations, les syndicats plaident également pour un recours au télétravail sans faire plier la direction sur ce point. Ils souhaitaient que soit mis en place deux équipes A et B, l’une en présentiel, l’autre en télétravail, alternativement. Cette solution devait être mise en place avant que le confinement général change le cours des évènements. La direction demanderait le recours systématique aux masques au sein de la tour Saadé et proscrirait les réunions.

Pour l’heure, la direction a répondu à nos sollicitations via un communiqué laconique : “Le groupe CMA CGM confirme que des cas de Covid sont avérés parmi ses collaborateurs à Marseille. Après avoir consulté notre service médical, les collaborateurs concernés ont tous rejoint leur domicile et ont été mis en quarantaine. Leurs bureaux ont été désinfectés et toutes les précautions ont été prises pour protéger les collaborateurs qui ont pu être en contact avec eux. Depuis le début de la crise sanitaire, le Groupe CMA CGM met en place toutes les mesures nécessaires afin de garantir la santé et la sécurité de tous ses collaborateurs”.

* Le prénom a été modifié à la demande de l’intéressé.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Dans moins d’une semaine les autorités vont nous mettre un masque pour aller faire les courses.
    J’espère que je me trompe mais la situation empire lentement mais surement…
    Qui vivra, verra!

    Signaler
  2. raph2110 raph2110

    Je le crois aussi donc prudence, gestes barrières, port du masque et mesures immédiates de quarantaine dans le cas de COVID. Dans une entreprise qui compte tant de salariés j’imagine qu’elle est en mesure de s,’organiser avec l’APHM pour un dépistage massif comme le préconise le gouvernement ? A suivre donc

    Signaler
  3. barbapapa barbapapa

    S’il y avait un peu moins la culture du niet, nous pourrions nous protéger collectivement avec une apllication smartphone telle que stopcovid…

    Signaler
    • jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

      Oui certes. Une application existe mais l’association ”La quadrature du Net” émet de lourdes critiques concernant cette appli.
      Vous pouvez la consultez sur son site.
      Merci.

      Signaler
  4. Tarama Tarama

    On trouvera toujours des gens très inquiets comme “Jeanne” qui nettoie son bureau tous les matins.
    A part d’être la bonne cliente anxieuse mise en avant par tous les médias depuis six mois, et Marsactu aujourd’hui, à quoi sert-elle ?

    Signaler
  5. petitvelo petitvelo

    Il y a un décalage entre la “culture du presenteisme” et ces salariés ‘gérant de flotte’ qui se réveillent chez eux au milieu de la nuit pour gerer en temps réel le déchargement d un porte conteneur a l autre bout du monde … Si la CMA tarde trop à progresser en management, elle le paiera en arrêt maladie Covid à court terme et sur le marché à moyen terme

    Signaler
  6. Hubert VIALLET Hubert VIALLET

    Les personnes contaminées sont elles suivies médicalement, avec quel traitement.
    Combien ont des symptômes en % des contaminés ? combien en réanimation?

    Signaler
  7. Palissade Palissade

    Les clusters sont en fait un bon signe que la maladie n’évolue pas si vite. En effet, ceux ci sont l’exception qui confirme la règle car si la maladie évoluait vite la Tour serait depuis longtemps contaminée.
    De même, un cluster en Mayenne doit nous faire remarquer qu’il n’y a pas de cluster à Paris (par exemple, ville surpeuplée).
    Par ailleurs, le nombre de cas hospitalisés baisse. Cela signifie que la maladie n’est pas létale réellement.
    Donc, pas de panique mais prudence.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Pas létale réellement avec plus de.
      30 000 morts en France ?.
      Je me demande pourquoi tout ce ramdam.
      Trump pense cela aussi, il n’en n’est qu’à plus de 100 000 et pourtant ce n’est pas mortel.

      Signaler
  8. raph2110 raph2110

    Sait-on comment évoluent ces clusters ? Est ce que l’ARS est en mesure de communiquer de nouvelles données ? Avec la fin des vacances et les chassés croisés, je m’interroge sur la circulation du virus et sur les modalités de reprise en Septembre. Le dernier protocole sanitaire dans les écoles a été assoupli mais il semblerait selon une étude que les enfants en bas âge présenteraient un taux de contamination très nettement supérieur aux adultes. Bref comme le Covid régente nos vies en ce moment, plus on en saura mieux on préviendra et plus vite on en sortira (?)

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire