Le terrain de motocross de Saint-Menet obtient son homologation

Vroum
Bref
Violette Artaud
2 Août 2019 2

Le terrain de motocross de Saint-Menet, qui cristallise les tensions dans le quartier (lire notre article), vient d’être homologué par la préfecture. C’est l’aboutissement d’un projet lancé il y a déjà plusieurs années, avec le soutien de la mairie de secteur. Valable un an, l’arrêté autorise l’utilisation de la piste de près de 900 mètres de long sur 10 de large pour 23 motos simultanément. Comme le prévoit la réglementation liée à la présence de l’usine Arkema voisine, classée Seveso, aucune manifestation sportive ne pourra être autorisée sur le circuit ni aucun évènement générant l’accueil de spectateurs. Mais 195 personnes pourront tout de même se rendre sur place. Les motos, elles, pourront tourner de 9H à 20H du lundi au samedi. Le dimanche, pour réduire les nuisances sonores, seules les motos électriques seront autorisées.


A la une

[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Richard MourenRichard Mouren

    Je suppose qu’aucun responsable de la préfecture n’habite à proximité du terrain. Double peine pour le voisinage: un site empoisonnant plus un site assourdissant jusqu’à 20h 6 jours sur 7. Le Dimanche, c’est promis, les 195 personnes possiblement présentes sur le site ne feront aucun bruit, ni ne se gareront n’importe où.

    Signaler
  2. KaroKaro

    Le voisinage a choisi de s’installer à côté de l’usine elle existe depuis 1945 quand ils sont achetés ils pouvaient lever les yeux !
    Pour le terrain de moto cross qu ils voient avec leur ex mairesse !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire