Le retour du marché à la Plaine toujours en discussions

Escargot
Bref
le 22 Juil 2021
5

Ce 22 juillet, quatre syndicats de forains ont été reçus par la mairie de Marseille afin de discuter de la reprise du marché de la Plaine. Initialement prévue pour septembre, cette dernière semble désormais s’éloigner. Les différents syndicats ne sont en effet pas satisfaits de l’annonce par la Ville d’une jauge désormais réduite à 183 emplacements, du fait des nouveaux aménagements de la place Jean-Jaurès. Les représentants continuent de demander une réintégration de la totalité des forains sur le marché de la Plaine, à l’arrêt depuis l’automne 2018. Les travaux de rénovation de la place avaient conduit au déplacement des forains vers les marchés de la Joliette et de Castellane. À l’époque, le chiffre de 180 emplacements au lieu de 240 auparavant avait déjà été avancé par l’équipe de Jean-Claude Gaudin.

“Nous demandons l’équité et la transparence. Nous ne voulons pas que l’aménagement se fasse au prix de la vie et du travail des forains, tempête Michael Cohen, représentant de la Grande famille des forains. Je suis un enfant de la Plaine et je ne me vois pas aller ailleurs”. Nahema Zemour, présidente du syndicat des commerçants non-sédentaires de Marseille et des Bouches-du-Rhône, estime le nombre total de forains de la Plaine à près de 200, et demande avec les autres syndicats de nouveaux aménagements pour tous les accueillir. “Si ces aménagements, qui relèveraient de la métropole, avaient lieu, la reprise dès septembre serait impossible”, relève de son côté Roland Cazzola. Le conseiller municipal à l’espace public souhaite organiser une nouvelle réunion avec les représentants des forains “avant la fin août”.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Haçaira Haçaira

    J’espère bien qu’on ne reviendra pas à l’etat dernier c’était devenu n’importe quoi.

    Signaler
  2. mrmiolito mrmiolito

    Bruit de marché entendu à la Joliette : certains types de forains s’y trouveraient finalement mieux (plus accessible, plus de monde, plus près de leur clientèle)… 2,5 ans d’habitude prises !
    Certains ne veulent simplement pas retourner à la Plaine. Avec un peu de bonne volonté on peut peut-être y arriver…

    Signaler
  3. petitvelo petitvelo

    “Je suis un enfant de la Plaine et je ne me vois pas aller ailleurs” , pourtant depuis bientôt 3 ans … et puis est-ce que l’équité consiste à privilégier ceux qui revendiquent un certificat d “enfant de la Plaine” ?
    Si il y a de quoi faire 180 places standard, et qu’il y a 200 candidats, certains peuvent peut-être partager : couper des places en 2, partager les jours de la semaine, se garer ailleurs qu’au pied de leurs stand…

    Signaler
  4. MaxMama13 MaxMama13

    Chic! On va retrouver la déco habituelle, sacs en plastique dans les arbres, cintres et autres déchets jetés par terre sans aucune sanction!

    Signaler
  5. Andre Andre

    Et si, tout simplement, on interdisait le stationnement des fourgons qui prennent la moitié de la surface disponible? Cela permettrait l’installation d’autres stands et ferait un marché plus agréable et esthétique.
    Mais là, mèfi! On touche aux sacro saintes facilités accordées aux forains de longue date et que, d’ailleurs, on ne voit que rarement en dehors de Marseille .
    Qui était adjointe aux Emplacements (de marchés entre autres) lors des premiers mandats de Gaudin? N’était ce pas Martine Vassal, par hasard?…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire