Le préfet accorde un délai à Alteo pour étanchéifier son site de Mange-Garri

Souplesse
Bref
Julien Vinzent_
21 Mar 2019 0

L’arrêté du préfet a la fermeté d’une mise en demeure, assortie d’une certaine souplesse de calendrier. Comme l’a déjà relevé La Marseillaise, Pierre Dartout vient de sommer Alteo de respecter le programme de travaux que l’État avait fixé en juin 2016 pour son site de stockage de Mange-Garri. Il s’agit plus particulièrement de s’assurer que les eaux de pluie qui ruissellent sur les bassins où sont entreposées les boues rouges séchées soient canalisées vers « un ou plusieurs bassins de stockage étanches ».

Cette protection contre le risque de pollution en cas de fortes pluies devait être opérationnelle en juin 2017, mais Alteo avait justifié son retard par « des aléas climatiques ». Aujourd’hui, le préfet donne à l’usine d’alumine de Gardanne jusqu’au 31 décembre 2020 pour mener à bien ces travaux. Et ce alors qu’une enquête publique devrait s’ouvrir le mois prochain sur l’impact de Mange-Garri (lire notre décryptage).

Source : La Marseillaise

A la une

« Les barbus des Baumettes » radicalisés ou victimes d’une affaire « montée en épingle »?
Mercredi matin, l'expression "équipe des barbus" a refait surface dans la presse nationale à la faveur d'un rapport parlementaire sur "les services publics face à...
En plein cœur de Belsunce, un gros tas de gravats bleu cache de l’amiante
Il y a quelque chose d'extra-terrestre dans cette colline bleue cobalt qui gît en plein cœur de Belsunce. La scène se passe au centre...
Le difficile retour au 22 rue des Feuillants
"Là, il y a un souci." L’agent du service de l’hygiène de la mairie semble embarrassé. Il est censé contrôler les travaux effectués suite...
Le chemin semé d’embûches d’un accord entre Les Républicains et En Marche pour Marseille
Martine Vassal, candidate plus que probable à la mairie de Marseille et Yves Moraine, le maire de des 6e et 8e arrondissements, se sont...
Total redémarre La Mède avec un modèle économique encore fumeux
Habemus Total. Une fumée s’envole dans le ciel de Châteauneuf-les-Martigues. Elle est noire et fait office d’annonce pour les riverains : la Mède redémarre...
L’ouverture nocturne de la plage des Catalans revient à la barre du tribunal
Sera-ce la bonne ? Une décision de la cour administrative d'appel est sur le point d'influencer le devenir de l'apéro-les pieds-dans-l'eau-d'un-coup-de-vélo. C'est en tout...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire