Le maire de Marseille veut doubler la brigade de nuit de la police municipale

Bleus
Bref
le 20 Mai 2022
4

Sous une chaleur accablante, Benoît Payan est venu assurer les membres de la police municipale de son soutien avant la période estivale qui “va une nouvelle fois faire passer la population de la ville à un million d’habitants”. Outre la distribution d’insignes à cinq nouveaux policiers et le médailles de la Ville à des fonctionnaires pour des “faits de bravoure”, le maire annonce des nouveautés sur le front des recrutements : “Nous allons doubler la brigade de nuit en la passant de 30 à 60 fonctionnaires”.

En tout, ils seront 80 en tout à revêtir l’uniforme en 2022 pour tenter d’atteindre l’objectif ambitieux de doubler les effectifs de police durant son mandat. Une fois formés à Marseille, les policiers qui réussissent le concours sont souvent recrutés par d’autres communes. Pour tenter de les conserver à Marseille, Benoît Payan mise également sur le matériel qui fait partie des éléments d’attractivité.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Patafanari Patafanari

    Benoît l’implacable, Deux fois plus de fonctionnaires en danger. De surcroît la nuit.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Et alors ?

      Signaler
  2. Zumbi Zumbi

    Qui peut m’éclairer sur la question suivante, que me posent les amis venant d’autres villes quand ils se promènent ici : comment se fait-il qu’on ne voie JAMAIS d’action de police, qu’elle soit municipale ou nationale, contre les véhicules de toutes sortes stationnés sur les trottoirs (le pompon : les voitures et camionnettes bloquant la piste cyclable boulevard Garibaldi, juste en face du commissariat central de la police nationale !) ; que la circulation des piétons soient entravée, parfois impossible, en particulier s’ils sont âgés, handicapés, s’ils ont des enfants en poussette, du fait de terrasses qui s’étendent de plus en plus sur les espaces dévolus aux piétons ? Bref, que la liberté de circulation ne soit garantie par aucune des forces de l’ordre ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      La réponse ?.
      Le je m’en foutisme généralisé de tous, le laisser aller élevé au niveau culturel de cette ville,la mauvaise éducation,la peur de sanctionner et puis c’est fatiguant et personne ne veut de problème.Et malheureusement cela ne se limite pas uniquement à la circulation. Ici on “s’arrange” avec tout.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire