Le collectif du 5 novembre dénonce la situation des évacués et demande des réquisitions

Pagaille
Bref
Lisa Castelly
26 Nov 2018 0

Trois semaines jour pour jour après le drame de la rue d’Aubagne, le collectif du 5 novembre, constitué d’habitants du quartier, tenait ce lundi matin une conférence de presse en vue de faire un tour de la situation actuelle des nombreux “délogés”. L’occasion de pointer de nombreux dysfonctionnements sur la prise en charge des personnes évacuées, qui sont au nombre de 1352, selon les derniers chiffres communiqués par la municipalité. Parmi les principales annonces à retenir, l’organisation d’une nouvelle marche “pour le droit à un logement digne pour toutes et tous” le 1er décembre à 15 h mais aussi l’envoi d’une lettre au préfet de région pour demander la réquisition de bâtiments vides afin d’y installer les personnes évacuées.

Parmi les principales inquiétudes, l’absence dans certains cas d’attestations pour prouver les évacuations, un temps d’attente trop long pour la prise des arrêtés de péril permettant de lancer des démarches auprès des assurances, le caractère jugé aléatoire des prises en charge à l’hôtel et la difficulté pour accéder à un relogement adapté (Lire la déclaration présentée à la presse ici). Des représentants du collectif doivent rencontrer ce lundi après-midi l’adjoint au maire en charge de la prévention et la gestion des risques, Julien Ruas.


A la une

Vice-président LR du département, Thierry Santelli loue un taudis à Saint-Mauront
"Péril grave et imminent", "interdit à toute occupation". Ces mots, devenus récurrents, frappent un logement loué par Thierry Santelli, conseiller municipal Les Républicains et...
Manifestants cherchent maire, désespérément
Huit cercueils de carton noir avancent lentement vers l'hôtel de ville marseillais, au son d'une marche funèbre jouée par un saxophone, un tuba et...
Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...
L’annulation du conseil municipal repousse encore le débat politique sur le mal-logement
Il y aura bien un rassemblement devant la salle du conseil municipal ce lundi matin. Mais celle-ci demeurera vide. Ce dimanche, le maire de...
Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire