Le centre de rétention du Canet privé d’eau courante le week-end dernier

CHALEUR
Bref
Jean-Marie Leforestier
8 Août 2018 1

Le centre de rétention administrative du Canet où sont enfermés des étrangers en voie d’expulsion du territoire a vécu sans eau toute une partie du week-end. Alors que la canicule sévit, les 47 retenus n’ont plus eu accès à l’eau de vendredi dans la journée à la nuit de samedi à dimanche. Rétablie dans la nuit, l’eau courante a, de source interne au CRA, été à nouveau en panne dimanche après-midi occasionnant de grosses difficultés pour des retenus privés de douche. Entre temps, le juge des libertés avait refusé les recours en libération déposés par une quarantaine de retenus soutenus par l’association Forum réfugiés qui intervient au sein du CRA.

Selon les informations diffusées par le site militant Mars-infos et confirmées en interne, des retenus ont entamé une grève de la faim lundi matin en protestation. Autre source de tension, la climatisation est aussi à la peine produisant des températures soit trop chaudes, soit trop froides. “Elle ne fonctionne pas de manière optimale et sera remplacée d’ici la fin de la semaine”, précisait la préfecture mardi soir à Marsactu. Quant au réseau d’eau chaude, lui aussi en panne depuis ce week-end, il sera remis en service, selon l’État, ce jeudi.


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LNLN

    L’article est .?.!.?.. je n’ai pas les mots.
    Encore moins pour celui de Mars-infos.
    Je suggère à la Préfecture et ceux qui sont capables de ca d’aller visiter le Camp de Milles. Pas de problème, y a la clim et on y est bien accueilli.
    Par ce qu’à mon sens, on en est plus très loin.
    Je recommande aussi le livre d’A Chouraqui “Pour résister”.
    Une phrase à retenir et de manière générale : “ne rien dire, c’est laisser faire”

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire