Le centre de rétention du Canet ferme ses occupants sont transférés

EVACUATION
Bref
Jean-Marie Leforestier
10 Août 2018 0

La réparation de la climatisation devait être rapide au centre de rétention administrative (CRA) du Canet, à Marseille. Elle va finalement prendre plus longtemps a finalement précisé la préfecture dans un communiqué. Le CRA va être évacué le temps des travaux.

Les étrangers en situations irrégulières qui y étaient enfermés sont transférés vers d’autres centres de rétention du sud de la France. Il s’agit selon l’Etat “de permettre aux retenus de ce CRA de bénéficier de conditions normales de rétention au vu des températures pouvant atteindre des niveaux élevés en cette période estivale”.

Le week-end dernier, l’eau courante avait été coupée au sein du centre et la climatisation était déjà défaillante. Dans ce contexte, de nombreux retenus avaient demandé une remise en liberté sans obtenir gain de cause en justice. Les juges avaient en effet estimé que les conditions de détention étaient conformes à la loi, après le rétablissement de l’eau. Une situation qui a suscité sur Twitter l’indignation d’une avocate marseillaise spécialisée dans les droits des étrangers.

https://twitter.com/vannina_v/status/1027882626818953216?s=19

Erratum : aucune date de réouverture n’est pour l’heure déterminée, explique la préfecture.


A la une

Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...
L’annulation du conseil municipal repousse encore le débat politique sur le mal-logement
Il y aura bien un rassemblement devant la salle du conseil municipal ce lundi matin. Mais celle-ci demeurera vide. Ce dimanche, le maire de...
Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...
Centre commercial mort né, Bleu Capelette se réincarne en quartier de ville
Ce n'est pas encore un acte de renaissance, comme une première pierre avec élus, écharpes et sourires posés, mais cela y ressemble tout de...
Pour les évacués de la rue d’Aubagne, un retour espéré mais sans calendrier
Rue d'Aubagne. Plusieurs riverains, valises vides en mains, sont escortés par les pompiers vers leurs logements. Sans avoir de date de retour, les habitants de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire