L’ancien maire des 11e et 12e arrondissements Robert Assante rejoint Bruno Gilles (LR)

Attelage
Bref
le 21 Oct 2019
7

Il était de son propre aveu « tricard » de longue date au sein de la municipalité Gaudin. L’ancien maire des 11e et 12e arrondissements Robert Assante rejoint le candidat à la mairie de Marseille Bruno Gilles (LR) pour conduire sa liste dans ce secteur. Il devrait faire face notamment à la candidature de Valérie Boyer, soutien de Martine Vassal, l’autre candidate de droite.

L’actuel adjoint au maire chargé du patrimoine municipal avait présenté une liste dissidente dans ces arrondissements en 2014. Sans le soutien d’un parti, il avait réalisé 13 % des voix au premier tour. Dans l’entre-deux tours, il avait fusionné sa liste avec celle de Valérie Boyer à la demande de Jean-Claude Gaudin. La majorité municipale ne lui a cependant jamais pardonné ce cavalier seul.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. JoBJoB

    R. Assante chargé du patrimoine?

    Signaler
  2. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Assante, 67 ans. Elu municipal depuis 1983. Y a pas à dire, la droite marseillaise sait se renouveler. Face à une telle disruption, Martine Vassal n’a qu’à bien se tenir.

    Signaler
    • Laurent MALFETTESLaurent MALFETTES

      Mais elle se tient bien droit, mon bon monsieur. Pour ce même secteur, elle a choisi Valérie Boyer, une petite nouvelle qui monte et choisit toujours les bons chevaux (Fillon en 2017).

      Reste à savoir si Teissier et Royer-Perreault vont partir ensemble ou séparément, qui ira avec Vassal et qui ira avec Gilles. Suspens.

      Signaler
  3. LaurentLaurent

    La girouette a fait son choix!

    Signaler
    • Laurent MALFETTESLaurent MALFETTES

      La girouette ne choisit pas. Mais elle indique le sens du vent (paraphrase d’Edgar Faure)

      Signaler
  4. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Il me semble qu’Edgar Faure a plutôt dit : « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ». Mais bon, c’est un peu ancien, puisque ça remonte à une époque où Gaudin était encore presque jeune, au siècle dernier…

    Quant à l’alliance de Vassal avec la droite bigote et ultra-réactionnaire incarnée par Boyer, elle s’accompagne de la mise en avant d’un militaire. Le sabre et le goupillon étant ainsi réunis, l’avenir de Marseille se présente sous les meilleurs auspices…

    Signaler
  5. DavidDavid

    Allez, vite vite u’e clarification du côté de lrem : on veut tout savoir, qui parmi les sortants de ce quart de siècle de gestion Gaudiniste rejoindra le candidat désigné, berland ou ahamada si les souvenirs sont bons. À moins que les deux ne se présentent ? Ça serait très sympa, qu’ils fassent comme leurs copains de droite, ces deux là!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire