La région investit 30 millions d’euros pour limiter la pollution maritime

NOX
Bref
le 5 Sep 2019
3

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, a annoncé ce matin un plan d’investissement pour limiter la pollution atmosphérique liée au trafic maritime. Certains de ces financements ont déjà été annoncés, voire dépensés. D’un montant total de 30 millions d’euros, l’enveloppe se repartit en plusieurs domaines et concerne les ports de Marseille mais aussi de Nice et Toulon. La somme la plus conséquente, soit 20 millions d’euros, sera dirigée vers les infrastructures portuaires des trois villes pour le branchement électrique à quai des navires. Un système leur permettant de couper leur moteur une fois amarrés.

La collectivité entend ainsi voir tous les ferries branchés à quai pendant la durée totale de leur escale d’ici à 2025. Et, la totalité des navires de croisières d’ici à 2030. Une prouesse technique – notamment en ce qui concerne les paquebots – que le Grand port maritime de Marseille n’envisageait même pas il y peu pour certains ferries (lire notre article). Avant d’annoncer pour sa part un financement à hauteur de 20 millions d’euros pour le branchement à quai.

Dans l’enveloppe régionale, on retrouve également 5 millions d’euros, dédiés aux compagnies d’armateurs souhaitant équiper leurs bateaux pour le branchement à quai – 700 000 euros à la Corsica Linea (un financement déjà annoncé il y a un an) pour équiper trois de ses bateaux, Corsica Ferries en équipe huit. Sur les 30 millions, un million d’euro sera consacré à l’équipement en scrubbers, filtres à particules et gaz polluants installés sur les cheminées des navires. Et enfin, 4 millions d’euros seront attribués à la recherche sur les énergies plus vertueuses, comme le GNL (gaz naturel liquéfié), le mixte énergétique ou l’hydrogène. 200 000 euros ont ainsi déjà été dépensés pour mettre en place une plateforme d’avitaillement en GNL dans les bassins ouest de Fos.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Et quand je pense que le même Muselier a filé plus de 10 millions de subventions au circuit du Castellet, alors que ces derniers auraient été beaucoup plus utiles notamment pour lutter contre la pollution des navires.
    Dès fois on se demande ?

    Signaler
  2. Bibliothécaire Bibliothécaire

    4 millions en R&D ? A quels labos et universités ? M’est avis que l’IFP ou d’autres universités scandinaves sont déjà bien avancées sur ce sujet…

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Sûrement, mais il faut saupoudrer quitte à réinventer l’eau chaude

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire