La région met 1 million pour le branchement à quai de trois navires de Corsica Linea

Chèque
Bref
Violette Artaud
13 Sep 2018 0

C’est ce qu’on appelle un sacré coup de pouce. Corsica Linea, qui s’apprête à installer sur trois de ses navires un système permettant le branchement électrique à quai, va bénéficier d’une aide financière de la région PACA de 750 000 euros. La collectivité versera également 230 000 euros au grand port maritime (GPMM), qui est chargé des installations à quai. Depuis plusieurs années, la pollution atmosphérique des navires – ferries mais aussi paquebots – mobilise les riverains du port et associations écologistes (lire notre article). “Cela va impulser un cercle vertueux et nous sommes prêts à aider tous les autres armateurs qui souhaiteraient faire des efforts pour réduire leurs émissions de polluants”, a déclaré Renaud Muselier, le président de la collectivité.

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe, qui dépend du ministère de la transition écologique) apportera 1 million d’euros au projet. 30 % du projet seront donc pris en charge, et Corsica Linea devra débourser 2,6 millions d’euros. Pour rappel, le région et l’Ademe avaient financé à hauteur de 40 % le branchement à quai des trois bateaux de la Méridionale. Comme la Méridionale, Corsica Linea bénéficiera une fois ses installations opérationnelles d’une exonération des taxes portuaires de 200 000 euros par an pendant 10 ans.

Le premier bateau de Corsica Linea (le Paglia Orba) doit être équipé pour le premier trimestre 2019, tandis que les deux suivants (le Pascal Paoli et le Jean Nicoli) devront l’être courant 2020. Quant aux autres compagnies dont les navires accostent à Marseille – notamment les compagnies du Maghreb – la directrice du port Christine Cabau-Woehrel, favorable à l’incitation plutôt qu’à la contrainte (comme elle le rappelait en avril dernier lors de la signature d’un protocole d’accord avec Costa), assure “être en discussion” avec certaines d’entre elles. “Mais le port n’intervient que quand les armateurs ont décidé d’agir.” 


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire