La région met 1 million pour le branchement à quai de trois navires de Corsica Linea

Chèque
Bref
Violette Artaud
13 Sep 2018 0

C’est ce qu’on appelle un sacré coup de pouce. Corsica Linea, qui s’apprête à installer sur trois de ses navires un système permettant le branchement électrique à quai, va bénéficier d’une aide financière de la région PACA de 750 000 euros. La collectivité versera également 230 000 euros au grand port maritime (GPMM), qui est chargé des installations à quai. Depuis plusieurs années, la pollution atmosphérique des navires – ferries mais aussi paquebots – mobilise les riverains du port et associations écologistes (lire notre article). “Cela va impulser un cercle vertueux et nous sommes prêts à aider tous les autres armateurs qui souhaiteraient faire des efforts pour réduire leurs émissions de polluants”, a déclaré Renaud Muselier, le président de la collectivité.

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe, qui dépend du ministère de la transition écologique) apportera 1 million d’euros au projet. 30 % du projet seront donc pris en charge, et Corsica Linea devra débourser 2,6 millions d’euros. Pour rappel, le région et l’Ademe avaient financé à hauteur de 40 % le branchement à quai des trois bateaux de la Méridionale. Comme la Méridionale, Corsica Linea bénéficiera une fois ses installations opérationnelles d’une exonération des taxes portuaires de 200 000 euros par an pendant 10 ans.

Le premier bateau de Corsica Linea (le Paglia Orba) doit être équipé pour le premier trimestre 2019, tandis que les deux suivants (le Pascal Paoli et le Jean Nicoli) devront l’être courant 2020. Quant aux autres compagnies dont les navires accostent à Marseille – notamment les compagnies du Maghreb – la directrice du port Christine Cabau-Woehrel, favorable à l’incitation plutôt qu’à la contrainte (comme elle le rappelait en avril dernier lors de la signature d’un protocole d’accord avec Costa), assure “être en discussion” avec certaines d’entre elles. “Mais le port n’intervient que quand les armateurs ont décidé d’agir.” 


A la une

Le projet de la piscine d’Euroméditerranée prend l’eau
Il fait partie des arguments avancés par la ville de Marseille, lorsque les critiques concernant le manque de piscines municipales se font trop vives....
Bernard Tapie veut licencier le principal syndicaliste de La Provence
La scène se déroule non pas à Marseille mais à Paris d'où Bernard Tapie dirige son journal, La Provence. L'actionnaire principal tient ses conseils...
Habitat indigne : l’État et les collectivités rejouent leur éternel ping-pong
"Jean-Claude, cela serait bien que nous appelions Julien Denormandie et Jacqueline Gourault lundi matin. Je la connais bien, elle était au Sénat avec moi"....
Violences à la marche de la colère, manifestants et policiers se rejettent la faute
Fierté et déception. C'est dans cet état d'esprit que les organisateurs de la marche de la colère faisaient le bilan devant la presse. Fierté...
Un nuage de lacrymo trouble la colère des Marseillais
Un énorme nuage de lacrymogène en guise de réponse à la contestation pacifique. À 19 h 30, une partie des 8000 manifestants comptés par la police...
Emportée par la vague #BalanceTonTaudis la mairie tente de garder la tête hors de l’eau
"Depuis que ça a été lancé, c'est une avalanche. Ça noie complètement le service gestion des risques parce qu'on est appelé de partout." Ce week-end,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire