La référente départementale de la République en marche, Corinne Versini démissionne

Départ
Bref
Coralie Bonnefoy
10 Sep 2018 3

Cet après-midi, un peu avant 15h, Corinne Versini a annoncé, via la messagerie cryptée Telegram, aux militants du département qu’elle démissionnait de ses fonctions de référente 13 de la République en Marche. Elle a confirmé cette information auprès de Marsactu. Dans un communiqué rendu public peu après, elle met en avant “des raisons personnelles” notamment liées au développement de son entreprise.

La cheffe d’entreprise, fondatrice de la société Genes’ink basée à Rousset, avait été très engagée lors de la campagne présidentielle. Elle avait ensuite brigué le poste de députée de la quatrième circonscription de Marseille face à Patrick Mennucci (PS) et Jean-Luc Mélenchon (LFI). Battue par ce dernier, elle était depuis lors la référente départementale du mouvement créée par Emmanuel Macron. Très contestée en interne, elle avait été confirmée pour trois ans à ce poste en 2017.

Actualisation le 10 septembre 2018  à 15 h 19 avec les éléments du communiqué de Corinne Versini.


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Franchement , je ne sais comment me remettre d’une si grande perte, je me sens tout “estranssiné” !

    Signaler
  2. julijojulijo

    Pas vraiment “estranssiné” !!!! plutôt amusé.
    Cependant chez les rem on peut noter que la vie est un peu dure…..
    Cet agglomérat de personnalités fort différentes, probablement sérieuses et motivées, pouvait-il durer sur le long terme ?
    (et sans carottes !)

    Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Rassurez vous je viens de m’en remettre très bien.
    Il y avait quand même un sacré relent d’opportunisme dan cette démarche.
    Ni la première, ni la dernière d ailleurs, mais bon…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire