La justice saisie après qu’une prof de droit d’Aix a comparé l’islam à une MST

Maladie
Bref
le 9 Déc 2020
2

Lors d’un cours de première année de master de droit privé et de droit des affaires, une professeure d’Aix-Marseille université a comparé l’islam à une maladie sexuellement transmissible (MST). Elle réagissait à l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty à à Conflans-Sainte-Honorine. La Ligue des droits de l’homme (LDH) a annoncé saisir la justice pour injure raciale.

“La décapitation d’un professeur d’histoire-géographie qui a dit et fait ce qu’il avait le droit et le devoir de faire, vient de là. On n’a aucune liberté de conscience en islam ! Donc, si on naît d’un père musulman, on est musulman à vie. Une sorte de religion sexuellement transmissible, je n’ai jamais compris. On dirait du judaïsme, c’est pareil, c’est par la mère. Une sorte de MST, de RST, de religion sexuellement transmissible”, a déclaré l’enseignante dans son cours tenu en visioconférence le 27 octobre, dont Mediapart publie un enregistrement.

“Aix-Marseille université est engagée dans la lutte contre toutes les discriminations, indique  Éric Berton, son président à Mediapart. De tels propos ne sont pas en cohérence avec ce que défend l’établissement”. Il assure que la section disciplinaire de l’établissement sera saisie “afin de traiter dans ses différents aspects cette affaire.” 

Source : Mediapart

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    L’enseignement supérieur visiblement ne recèle pas quelques fois les esprits les plus fins ou les plus brillants.Entre un prof de maths imbécile et un prof de droit aux commentaires au delà du douteux ,nous espérons que le ménage soit fait dans cette institution.
    Mais pas trop d’illusions, après deux remarques,ils auront,un avertissement,et au bout de trois avertissement un mot sur le carnet

    Signaler
  2. Jacques89 Jacques89

    Indépendamment du fait que la Fac de Droit d’Aix a de tous temps abrité des groupuscules fascistes et que le livre de cette dame sur la PMA et la GPA peut alimenter un débat, il me semble que le raisonnement qu’elle tient sur l’islam peut résulter d’une « doctrine » transcrite dans le texte du Coran. Si c’est le cas (je n’ai pas lu le Coran) le sujet mérite là encore le débat, qu’il soit politique ou philosophique, ou les deux.

    Loin d’une stigmatisation, on serait plutôt dans une explication de texte avec des références (MST ou RST) certes mal choisies (dignes des caricatures de Charlie) mais qui ont l’avantage de bien résumer le contexte.

    D’une façon générale, les croyances dans des faits non vérifiés (comme pour le complôtisme) peuvent être assimilées à des maladies de l’esprit. Le révéler pour tenter de se soigner n’est, à priori, pas un crime ; là où vouloir le faire par la contrainte le serait.

    Bref, il me semble que toutes les contraintes dictées par une religion quelles qu’elles soient, peuvent faire l’objet d’un débat « laïque » (sans avoir la volonté de convaincre par la force ou l’intimidation). Donc, rien à voir avec Zemmour qui pratique l’amalgame basé sur des comportements biens réels ceux-là. La technique fasciste par excellence.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire