La CGT veut évaluer « la viabilité » de la conversion à l’huile de palme de Total La Mède

USINE
Bref
Nahomy Beuchet Carrera
14 Août 2019 0

Relancée à l’huile de palme depuis à peine plus d’un mois (lire notre article), l’avenir de la raffinerie Total de La Mède, près de Martigues, inquiète les salariés de l’usine. Une expertise visant à « évaluer la viabilité technique et économique du site » vient d’être commandée par la CGT, rapporte La Marseillaise. Le syndicat estime que la reconversion a été faite « à la va-vite ».

Parmi les plus grosses usines d’Europe en production biodiesel, la direction prévoit déjà de passer de 350 à 250 salariés d’ici 2022. Fabien Cros, délégué CGT, estime de son côté que le site fonctionne déjà en sous-effectif.

Source : La Marseillaise

A la une

La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...
La mairie « privatise » une partie du chemin qui mène à la plage de Corbières
"C’est scandaleux qu’ils aient installé ça, en plus c’est pas un petit portique, quoi !", s'agace un passant. "Je viens ici tous les jours,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire