Jean-Claude Gaudin, un documentaire en testament politique

Saga
Bref
le 18 Nov 2019
4

France 3 Provence Alpes diffuse ce lundi soir à 22h30 un documentaire consacré au premier magistrat de Marseille, signé du journaliste Gilles Rof* sous le titre « Jean-Claude Gaudin, l’heure de l’inventaire ». Un portrait puissant qui s’insère dans une série de plusieurs documentaires sur des maires à travers la France qui seront diffusés simultanément sur la chaîne.

En 52 minutes, plus qu’un bilan, c’est une analyse au scalpel de la personnalité de celui qui règne sur la ville depuis bientôt un quart de siècle qui est offerte aux spectateurs. Une grande traversée de ses débuts de jeune conseiller municipal et politicien centriste, illustrés par des images d’archives savoureuses, à sa gestion actuelle. Tout un parcours qui est mis en résonance avec ses derniers mois de mandats entachés par le drame de la rue d’Aubagne et la crise qui en a résulté.

Entre les multiples entretiens avec des personnalités politiques marseillaises – pas avares en commentaires et en confidences sur le maire – des images de la ville abîmée, pauvre et en péril viennent percuter le fil du portrait de l’animal politique. Une personnalité qui, pour la première fois depuis 55 ans ne figurera pas sur les listes aux prochaines municipales, mais dont l’ombre, ici décrite, planera forcément sur le scrutin.

Loading

* Gilles Rof ainsi que les producteurs du documentaire, Gilles et Cyrille Perez, font partie des 69 actionnaires de Marsactu (Lire notre page consacrée au modèle économique de Marsactu)

Source : France 3 Provence Alpes

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Son testament politique ressemble plus à un dépôt de bilan à la vue de l’état de notre ville qu’autre chose.
    Alors se taper des aneqquedotes d’un ancien raconteurs d ‘histoires d’ une boite à bachot marseillaise, m’en fouti comme dit ce qui nous sert de maire. Aucun intérêt.

    Signaler
  2. julijo julijo

    Bon, j’ai veillé, je l’ai vu….bof.
    Entre panégyrique et critique…..la brochette de « personnalités politiques » était un choix un peu bizarre, un peu bancal.
    Gaudin, animal politique roublard et manipulateur. rien de nouveau. ses choix d’actions à géométrie variable selon l’air du temps, mais surtout au service de ses propres intérêts étaient assez bien exposés.
    narducci et gilles en dindons crédules ; vassal en inconditionnelle niaise, muselier et teyssier critiques mesurés… quand à mennucci, ghali et différemment payan on se demandait ce qu’ils faisaient là (ils avaient repéré une camera et se sont approchés ?) . Etonnante présence de rué….égal à lui même.
    le montage du documentariste avait une base d’honnêteté correcte, les images des piscines, de la rue d’aubagne, des écoles… illustraient bien les propos lénifiants et les « c’est pas moi, c’est l’autre, ou c’est l’état… » de gaudin qui a fait, lui, ce qu’il a pu !.
    moralité : pas exceptionnel ; quelques rappels historiques bienvenus (accord avec le fn à la région…opportunisme assumé…) mais un documentaire « bilan » très incomplet (le rapport du CRC est arrivé après la mise en boîte ?)

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Vous me confortez dans ma décision de ne pas avoir regardé et me confirmez suivant vos commentaires le niveau très faible de nos édiles .Mais cela nous le savions déjà.

    Signaler
  4. Mars1 Mars1

    Personnellement j’ai trouvé très intéressant de voir et d’entendre les « amis » de J.C Gaudin balancer quelques phrases assassines et Gaudin lui-même avouer qu’il est inspiré par l’Eglise et poussé par son directeur de cabinet C. Bertrand, qu’on ne voit jamais d’habitude.
    Le montage alterne très judicieusement les images de la ville dévastée par les travaux en cours et par le manque d’entretien de certains quartiers avec le discours des différents intervenants. Une phrase de Mennucci résume bien le bilan de ces 4 mandats : « il s’est occupé de la carte postale, mais pas des marseillais qui vivent à l’intérieur. » Je trouve que ce documentaire devrait être rediffusé à une heure de grande écoute et que tous les électeurs marseillais seraient bien inspirés de le regarder, notamment ceux qui pensent que Gaudin et ses « amis » ont beaucoup fait pour Marseille… et il y en a!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire